Bloodbox – Post Human Disorder

Pas de commentaires      122
Style: electro grindcoreAnnee de sortie: 2022Label: Headwound Recordingz

Vous n’en pouvez plus d’attendre le nouveau Slipknot ? Avant la chronique de demain (Krakou est sur le coup), voici un groupe masqué tout aussi fan de boucan, mais bien plus que les neuf de l’Iowa en réalité ! Fondé en 2001 en Irlande, Bloodbox s’est relocalisé en Nouvelle-Zélande avant d’être silencieux pendant vingt longues années (le premier album Structure Against Self étant sorti en 2002), un silence enfin terminé puisque le trio fait son retour dans le plus grand des fracas !

En effet, Bloodbox joue du grindcore qu’il mixe à de l’indus/electro bien vénère. Une optique qui, mélangée aux costumes, fait clairement penser à leurs voisins australiens The Berzerker qui, à leurs débuts, appréciaient mélanger brutalité grind à des beats survoltés (sur leurs deux premiers albums). Les costumes de Bloodbox s’orientent eux un peu plus vers du post-apo/Mad Max/Alien (à vous de voir), on est en droit de trouver ça cringe mais la violence dégagée sur ce Post Human Disorder ne fait, elle, pas vraiment rire (bien qu’il se trouve pas mal d’humour derrière ce projet, illustré notamment par l’inattendu sample d’Enya sur « One With Dirt » qui vaut son pesant de cacahuètes).

Double vocaux ultra vénères (une voix plus perçante que l’autre), rythmiques s’emballant régulièrement dans le drum n bass (sur « Eat Rape Populate » par exemple) tandis que les basses vont et viennent plus ou moins sournoisement dans ce que le groupe nomme « digital breakbeat grindcore ». Les titres sont expédiés (seulement deux dépassent deux minutes) dans un chaos général, mine de rien plutôt varié et accrocheur (« The Nightmare Continues » et ses accents punk).

Bref, on a là une sorte de rencontre d’Atari Teenage Riot et Full Of Hell, le tout dans un climat aussi malsain que dérangé. Une grosse mandale pour un groupe qui, espérons le, n’attendra pas vingt ans de plus pour nous en donner une suite. Sinon vous avez Slipknot demain…

  1. Project 19
  2. One With Dirt
  3. Tooth For Tooth
  4. Turn The Tide
  5. Withered
  6. Possession
  7. Eat Rape Populate
  8. The Nightmare Continues
  9. Nothing Remains
  10. Problems

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *