The Bedroom Witch – A Place Of Hurt

Pas de commentaires      104
Style: dark synthpopAnnee de sortie: 2022Label: Psychic Eye Records/Ratskin Records

The Bedroom Witch est le projet de dark synthpop de l’artiste de performances irano-américaine Sepehr Mashiahof, basée à Los Angeles. Active depuis une grosse dizaine d’années, la multi-instrumentiste/chanteuse a produit de nombreux albums dans lesquels elle intègre souvent des paroles intimistes (traitant notamment à base de métaphores de sa condition de femme trans et de sa place dans la société) à des rythmiques aux synthés nous immergeant dans une vision assez sombre et mélancolique de la synthpop.

Comme son nom l’indique, A Place Of Hurt explore les errances douloureuses – évoquant les sentiments d’abandon et de solitude exprimés par Mashiahof – accompagnées de titres alternant phases plutôt « dansantes » mixant EBM et synthwave (dès « My Only ») et moments plus contemplatifs et planants (« In This City » qui évoque une déambulation sous les enseignes lumineuses d’une nuit à LA, ou « Procession » au caractère presque incantatoire). Vocalement, on ressent une certaine fragilité qui vient compléter le caractère nocturne et obsédant de ces boucles sonores.

Malgré quelques titres qui auraient sûrement gagné en impact à être un peu plus concis, la sorcière de la chambre nous propose un univers personnel ayant de quoi toucher les amateurs des groupes/projets sortant sur Dais Records (label de Drab Majesty).

  1. My Only
  2. Nothing Left Inside Me
  3. In This City
  4. Cher, Everything In LA Takes 20 Minutes
  5. Crossing Over
  6. Wait A Week
  7. Don’t Promise Me Anything
  8. Venus
  9. I Cause You Pain
  10. Procession

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *