Trait d’union – adieu la fête

Pas de commentaires      224
Style: new wave/synthpunkAnnee de sortie: 2024Label: Frozen Records

Jeune projet solo né à Toulouse en 2022 à l’initiative d’un certain Matthieu (Candélabre, Filature, Grief), Trait d’union ne porte pas ce nom par hasard. Ayant l’envie de célébrer autant la new wave, la cold wave que le punk (dans sa version synthétique), on a là une sorte de trait d’union entre ces styles parfaitement équilibrée. Et si l’on était en droit d’être un peu dubitatif en voyant que la fiche promo mettait en avant le nom d’Indochine, c’est bien sa version 80’s qui est ici mise à l’honneur, ce en même temps que Rendez-Vous (qui, hasard du calendrier, sort aussi son nouvel album cette semaine !) et les regrettés Oï Boys.

Un name-dropping totalement adéquat puisque l’on retrouve là une sorte de synthèse de ces trois groupes. Les rythmiques synthétiques sont hypnotiques à souhaits, souvent dansantes et comme prises avec une console d’un autre âge , donnant là un grain à l’ancienne en flirtant avec le kitsch sans jamais y sombrer. De son côté, la voix se distingue en se rapprochant souvent franchement de celle d’Oï Boys (notamment sur l’incroyable « EDEE »), soit une voix bien « punk sur le retour » aux lyrics nihilistes (« Perdant magnifique », « Nique l’avenir ») d’un gars semblant ne plus se reconnaître dans cette époque et laissant parler sa nostalgie avec gouaille via des lyrics (très audibles) auxquels chacun peut s’identifier (« Dernier regard »), mais ouais mon gars, c’est qu’on a nous aussi plus trop envie de faire la fête vu les temps qui courent !

adieu la fête est une collection de hits en puissance jouant entre le désuet, les nombreux échos et le minimalisme. Un album contenant son lot de surprises comme le passage quasi gabber de « Tout ira bien », les différents effets electro du fabuleux morceau-titre servant de conclusion ou encore le cri d’amour vache à sa ville natale sur « Toulouse morose », on saute à pieds joints sur le dancefloor désert pour se dandiner avec lui jusqu’au petit matin, les relents d’alcool et d’amertume aidant à tenir. Instantanément addictif.

  1. Chien errant
  2. Exil mental
  3. Tout ira bien
  4. EDEE
  5. Perdant magnifique
  6. Dernier regard
  7. Pleurnichard
  8. Toulouse morose
  9. Nique l’avenir
  10. Adieu la fête

beunz
Up Next

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *