Illdisposed – 1-800 Vindication

1 Commentaire      1 276
Style: death metalAnnee de sortie: 2004Label: Roadrunner Records

Illdisposed sont paraît-il des acteurs-clés dans le monde du death metal. Je dis « paraît-il » car malheureusement je ne les découvre qu’avec cet album. Je dis « malheureusement » car cet album est excellent. Je dis « excellent »… Bon j’arrête.

Le fait est que visiblement le death de Illdisposed s’est considérablement adouci avec ce nouvel album. Sans aucun jugement négatif de ma part, je trouve que ce à quoi on a affaire avec « 1-800 Vindication » est tout simplement une sorte de death aseptisé. « Aseptisé » car cet album n’est jamais extrêmement brutal.

C’est un peu le « Canada Dry » du death en somme. Ca a la couleur du death (les voix bien grasses), le goût du death (la double omniprésente), mais ce n’est pas du death.

C’est sans doute le côté extrêmement lisse et carré, grâce à une production impeccable et bien puissante, allié au fait que les voix claires sont de la partie (mais elles sont toujours très bien en place et jamais hors de propos), qui donnent cette impression.

Dans la démarche on se retrouve proche d’un Soilwork ou d’un In Flames, le côté thrash en moins et le côté death plus prononcé grâce à une voix en majorité très grave (et paraît-il surtrafiquée) de l’ami « Subwoofer »… Par moment le chant se fait aussi plus arraché, limite aigu tout en restant gras (« When You Scream » est particulièrement excellent dans l’alternance arraché aigu / grave lourd), donnant ainsi un côté malsain au groupe qui lui va à ravir.

Mais là n’est pas la seule touche particulière de cet album puisqu’on évoquera d’une part le recours à l’électronique de façon très parcimonique, qui rappelle quelque peu leurs compatriotes de Mnemic (par exemple sur « Still Sane » est ses effets de transferts d’enceintes), mais dans un registre nettement plus violent et surtout nettement moins « cheveu sur la soupe ».
D’autre part, Illdisposed savent varier les plaisirs et si le registre est plutôt assez speed (peu de blasts cependant), les stimorol savent aussi ralentir le tempo et donner une touche quasiment gothique à certains morceaux comme « Now We’re History » dont le début me fait immanquablement penser au Paradise Lost de Draconian Times, même si la suite est un peu plus speed.

Et je ne parlerai pas de toutes les compos du disque, mais rien que « I Believe In Me », le fabuleux « Dark » ou l’excellentissime « No More Time » suffisent à justifier l’achat de ce disque, absolument excellent et surtout terriblement catchy.

Si vous préférez le death plus brutal, reportez-vous sur Bloodbath ou Trauma mais si le death très mélodique est (aussi?) votre truc, alors ce « 1-800 Vindication » est un petit bijou que vous allez savourer avec grand plaisir, 100 fois plus intéressant immédiatement et sur la longueur que le dernier Mnemic pour comparer les 2 groupes Danois entre eux…

La seule chose qu’on pourra reprocher à ce disque c’est son côté ultra-carré qui donne l’impression que tout a été travaillé jusque dans les moindres entournures, et le fait qu’il n’apportera rien au genre… Mais putain qu’est-ce que ça poutre bien!

  1. i believe in me
  2. dark
  3. now we’re history
  4. when you scream
  5. jeff
  6. in search of souls
  7. still sane
  8. you against the world
  9. no more time
  10. the final step
krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 930 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Commentaire

  1. jonben jonben says:

    un supo et au lit les fiévreux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *