Paradise Lost – Draconian Times

13 Commentaires      2 154
Style: metal gothiqueAnnee de sortie: 1995Label: Music For Nations

On aurait pu discuter, débattre, pour savoir si Draconian Times devait représenter les anglais de Paradise Lost dans la rubrique Anthologik, ou plutôt son grand frère Icon ou le petit frère One Second. A vrai dire, je pense que tant Icon que Draconian Times méritent cette distinction. Même si j’apprécie One Second, il est quand même représentatif d’un changement de style, d’une évolution notable du groupe et je le trouve (personnellement) moins parfait.

One Second « éliminé », alors pourquoi Draconian Times plutôt que Icon ? Pour 2 raisons. La première et la deuxième. A savoir que Draconian Times est l’album sur lequel PL est véritablement à l’apogée de son style d’alors, c’est-à-dire le métal gothique. Et puis l’autre raison m’est plus personnelle : c’est avec cet album que j’ai découvert ce groupe en 1995.

1995… Année du BAC, rhaa putain j’en verserais une larme tiens. 11 ans bordel. Bref…
Je suis particulièrement content de parler de cet album car je pense que Draconian Times fait partie des albums que j’ai le plus usés. Sans exagérer il a bien du tourner 200 fois chez moi. Une raison à cela : il est parfait de bout en bout. De cette intro au piano bouleversante sur le magnifique « Enchantment » à la dernière note de « Jaded », tout est à sa place, parfait, rien n’aurait pu/du être autrement.

Dois-je tenter de décrire la musique de PL en 1995 ? Essayons. Mais commençons par le passé. En fait PL avant Icon c’était plus lent, plus doom et plus death aussi. C’est d’ailleurs ce groupe qui propose pour la première fois ce mélange de doom/death qui sera repris maintes et maintes fois par la suite (Katatonia n’a par exemple jamais caché l’influence de Paradise Lost). Même si certains titres subsistent de l’époque des Lost Paradise et Gothic, c’est vraiment Shades Of God qui marque une première évolution dans le bon sens avec l’abandon du côté doom. Un album loin d’être indispensable mais qui contient 2 excellents titres « Pity The Sadness » et surtout le grandiose « As I Die », vraiment le titre qui préfigure toute la suite.
C’est donc avec Icon sorti en 1993 que le groupe se trouve véritablement. Plus heavy que par le passé (influence Metallica assumée par le groupe), moins doom (pas du tout même), le groupe conserve sa tristesse et mélancolie caractéristique, qui le rattachera définitivement au mouvement gothique. Icon est une bombe, remplie de morceaux fabuleux : « Ember’s Fire », « Widow », « True belief »… Je pourrais presque tous les citer. Nick Holmes adopte définitivement un chant agressif mais qu’on ne peut plus vraiment qualifier de death (encore une influence de Metallica, tant son chant peut parfois être rapproché de celui de Hetfield).

Pour certains Draconian Times n’est qu’une resucée de Icon. Je ne suis pas de cet avis. Il est vrai que le style ne varie pas. Mais la qualité non plus, et le groupe monte même le niveau d’un cran : un tout petit cran qui lui fait toucher les cieux.
Le groupe sait parfaitement varier les ambiances, proposant du heavy agressif avec les excellents « The Last Time » et « Once Solemn » et déployant sur d’autres titres des ambiances mélancoliques, voire épiques (« Yearn For Change ») et tellement magnifiques (« Shades Of God », « Hallowed Land », « Jaded », « I See Your Face » qui me fait dresser les poils !! Rhaaaa y en a trop !!!) que je suis encore capable d’en pleurer aujourd’hui.
Un exemple : « Forever Failure » sur lequel des samples de la voix de Charles Manson viennent se poser (avec le fameux « I don’t really know what sorry means »). Ce titre d’une beauté incroyable atteint son paroxysme émotionnel lors du solo joué par Greg Mackintosh à la fin du morceau : probablement mon solo préféré de tous les temps. Pas rapide mais beau à en chialer.

On reste pendant les presque 50 minutes que dure l’album, complètement envoûté par cette musique belle, obsédante, jamais racoleuse ou vulgaire… en un mot parfaite.

Après cet album le groupe nous proposera d’autres très bons albums, parfois très aventureux (le très bon Host influencé par Depeche Mode), mais s’il ne devait en rester qu’un seul, nul doute que je choisirais ce Draconian Times qui reste inégalé. J’allais oublier de parler de l’artwork absolument magnifique (mention particulière pour l’écrin de velours dans lequel l’édition limitée se cache), cette pochette somptueuse…

Paradise Lost est un groupe qui a marqué de son empreinte indélébile les années 90, un groupe qui fait partie de l’histoire du métal. A ce titre, quiconque s’intéressant à ce genre musical se doit de posséder cette œuvre majeure qui n’a pas pris une ride, préservée qu’elle est grâce aussi à une solide production ni moderne ni old-school mais tout simplement… parfaite !!

  1. enchantment
  2. hallowed land
  3. the last time
  4. forever failure
  5. once solemn
  6. shadowkings
  7. elusive cure
  8. yearn for change
  9. shades of god
  10. hands of reason
  11. i see your face
  12. jaded
krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 947 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

13 Commentaires

  1. Joss says:

    Très bon album effectivement, et par la même occasion le seul que j’écoute de PL. Grosse préférence pour le doublon Forever Failure/Once Solemm !!!

  2. kollapse says:

    Très bon album, pas mal de très bons titres (« hallowed land », « last time », i see your face ») mais je lui prèfère « Icon », mon préféré du groupe. Les 2 seuls albums de PL qu’il m’arrive encore d’écouter en tout cas.

  3. sano says:

    Je ne connais pas l’album, mais tu m’as donné envie d’ecouter, par contre l’artwork est horrible je trouve.

  4. Joss says:

    Artwork horrible ?????????!!!!!!!!!!!! Je veut bien croire que tous les goûts sont dans la nature mais le livret et la couv de cet album sont parmis les plus beaux que j’ai vu (dans le métal du moins).

  5. damienluce says:

    Putain 11 ans !!!
    ouahhhhhhhhhhhhhhhh, le temps passe vite, cet album n’a fait qu’un avec ma platine pendant des mois et des mois, je le réecoute toujours avec autant de plaisir !!! la vache la première fois que j’ai écouté cet album j’avais 15 ans !!! Souvenirs… Souvenirs…

  6. jonben jonben says:

    La miniature ne lui fait pas honneur mais l’artwork est terrible. L’intérieur avec les visages des membres sous fond de natures mortes est vraiment superbe. « Draconian Times » est culte pour moi aussi, j’ai aussi découvert le groupe et le style avec.

  7. sano says:

    Je vien de voir l’image en grand, ça n’as rien à voir avec la miniature, sur la miniature j’ai cru que le type avec des boutons purulents énormes, en grand je vois que ça n’as rien à voir et que c’est assez joli, mais pas le meilleur.

  8. darkantisthene says:

    tiens du coup l’album est sorti pendant ma 1ère année de droit ; j’ai rien branlé, c’est peut-être pour ça que j’ai pu écouter à n’en plus finir (probablement 2 fois par jour pendant 6 mois). Je ne vois pas comment on pourrait dire qu’il s’agit d’une resucée d’Icon, il y a une réelle évolution tant au niveau des structures que de la production plus éthérée, plus chaude et qui permet justement les somptueuses envolées lyriques des solos de Mc Intosh. C’est aussi le 1er album avec leur second batteur Lee Morris que je préfère à Matt Archer et à l’actuel. C’est le seul album dont je possède 3 exemplaires : cassette audio parce qu’à l’époque je n’avais pas de lecteur CD, CD classique une fois le lecteur acheté et CD version book avec des morceaux live et face B de singles. L’artwork d’un lyrisme et d’une beauté à pleurer permet de pénétrer la mélancolie de la musique avec une acutié décuplée. Pour une fois je vais user de termes péremptoires : ON NE PEUT PAS PRETENDRE ETRE FAN DE METAL GOTHIQUE SANS AVOIR ECOUTE CE MONUMENT.

  9. Hororo says:

    Devenus très interessé par Paradise Lost a cause de cet album mais je l’ai acheté très recemment, juste l’année dernière. Et encore une fois, contrairement a vous, j’aime beaucoup les albums suivant et n’est pas encore reussis a m’approprier Icon (que je possède mais que j’ai acheté encore plus recemment).

  10. darkantisthene says:

    j’ignore pour les autres mais pour ma part j’adore aussi les albums suivants! PL ont l’une des plus belles carrières discographiques du metal pour moi, il n’y a que les 2 premiers qui m’ennuient, le reste je l’écoute régulièrement

  11. jéjé says:

    je suis bien d’accord avec toi, Darkanthistène; j’adore cet album, mais j’ai bien apprécié les suivants; les derniers (les deux derniers, disons) reviennent à quelque chose de plus heavy, et c’est toujours bon!!
    J’ai en revanche lu sur ce site des remarques désobligeantes sur leurs derniers méfaits: pas bien!!

  12. darkantisthene says:

    donteu ouori jéjé j’ai mis le dernier dans mon top 10 de l’année dernière, le bon goût vaincra!!!

  13. Angrom angrom says:

    Excellent disque, sans doute le meilleur de Paradise Lost (le groupe le considère comme tel si je me souviens bien)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *