Necronomicon – Construction of Evil

Pas de commentaires      1 032
Style: thrash old schoolAnnee de sortie: 2004Label: Remedy

Y a-t-il des trentenaires dans l’assistance ? Vous savez ceux qui se promenaient en jeans, perfecto, baskets dans les années 80 et qui écoutaient Destruction, Forbidden à longueur de journée ? Vous ne voyez toujours pas ? Allez un effort, ce sont les mêmes qui maintenant crachent sur Slayer en affirmant haut et fort que ce sont des vendus et qu’ils font du néo, ça vous revient ?
Ah quand même ! Et bien lisez ce qui va suivre, ça risque de vous intéresser parce que dans le style nostalgique de cette période, on peut dire que Necronomicon (qui existent depuis 1983, ceci explique en partie cela) sont des fers de lances à faire passer Venom pour du cyber thrash …

Bon restons sérieux maintenant que j’ai trouvé mon public.

Necronomicon est un groupe allemand qui perpétue fièrement le thrash à l’ancienne et qui ne se soucie guère de la scène actuelle, n’espérez donc pas avoir ne serait ce qu’un seul point de convergence avec un groupe comme The Haunted, Lamb Of God ou même … Slayer .

Restons honnêtes et reconnaissons tout de même que ce qu’ils font, ils le font plutôt bien et des titres comme « Stormbringer » , « Hills of death » ainsi que « Possessed again » sont assez efficaces, même si ça sent tout de même le réchauffé et que cela manque singulièrement d’originalité.

Les fondements du thrash sont la : tempo relativement rapide, voix écorchée et aigüe (qui rappelle Destruction d’ailleurs), solos bien sentis et production made in 80.

C’est peut être la ou le bât blesse d’ailleurs, là où un Destruction fait appel à un Peter Tätgtren pour la production de leur Metal Discharge afin d’avoir un son actuel, Necronomicon se cantonne à un son archi dépassé qui ne rend peut être pas honneur aux compositions.

Dire que j’ai apprécié cet album serait mentir car je ne suis absolument pas nostalgique et que pour moi metal doit rimer avec gros son, ce qui n’est manifestement pas le cas ici.

Vous l’avez compris, cet album est donc strictement réservé aux fans du genre.

  1. stormbringer
  2. fiction
  3. hard pain
  4. from hell
  5. alight
  6. paralizer
  7. bone daddy
  8. hills of dead
  9. fireball
  10. terrorist attack
  11. insanity
  12. possessed again
  13. hard pain (live)
  14. insanity (live)
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *