The Killers – Hot Fuss

1 Commentaire      828
Style: rock indéAnnee de sortie: 2005Label: Island Records

Impossible de passer à côté de la déferlante The Killers. Le groupe de Las Vegas n’a pourtant en soi rien de bien original : un nom on ne peut plus cliché, un son très proche de celui des autres groupes de revival rock, un style vestimentaire répondant aux codes du milieu…Pas de quoi s’extasier au premier abord, notamment lorsque l’on connaît la quantité de groupes moyens foisonnant sur le marché. Et pourtant…Ce Hot Fuss possède indéniablement des atouts qui placent nos amis les tueurs en tête des formations branchées du moment.

Et cela commence dès l’écoute de la première piste (Jenny was a friend of mine).De l’énergie, des mélodies pop bien accrocheuses sur lesquelles viennent se greffer une jolie voix typiquement indé, une batterie entraînante…Tous les ingrédients nécessaires à la constitution d’un bon album de rock moderne. S’ensuit l’excellente Mr Brightside (une petite perle comme on aimerait en entendre plus souvent dans le milieu dit du rock radiophonique) fruit d’un croisement inopiné entre les Strokes et Depeche Mode… Les titres s’enchaînent agréablement, tout coule comme de source et on se surprend à découvrir ici et là des arrangements bien sympathiques (du Gospel sur « Andy, You’re a star », de l’électro dansante sur l’évident tube « Somebody Told Me », et j’en passe…). Les grosses guitares sont de sortie sur la piste cachée « Glamourous Indie Rock ‘n roll », qui bien que de structure ultra classique, se révèle encore une fois efficace et jouissive… Difficile de ne pas secouer la tête tant tout cela est bien construit.

The Killers réussit donc le pari de redonner un souffle a la vague des formations revival, non par son originalité (des formations telles qu’Interpol, Franz Ferdinand opèrent déjà dans un style assez proche), mais tout simplement par ce côté mélodique et calibré auquel il est difficile de ne pas succomber. Doté d’un production ni trop vintage ni trop lisse, le disque devrait séduire les amateurs de rock en général.

Bien sûr, on pourra m’objecter que (oh sacrilège !) « Somebody Told Me » passe en boucle sur NRJ, que ce groupe n’est qu’un resucée de plus des Strokes (dont ils s’inspirent il est vrai beaucoup) et qu’il ne survivra pas, comme beaucoup de formations éphèmères ou à la mode. Je leur répondrai qu’ils ont probablement raison, mais que je préfère largement que de tels groupes soit médiatisés plutôt que les inévitables émules du R’n’B et autres produits ultra-formatés.

  1. jenny was a friend of mine
  2. mr brightside
  3. smile like you meant it
  4. somebody told me
  5. all these things i’ve done
  6. andy, you’re a rock star
  7. on top
  8. change your mind
  9. believe me nathalie
  10. midnight show
  11. everything will be alright
  12. glamorous indie rock & roll (bonus track)
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Commentaire

  1. manu says:

    j’ai découvert y’a pas mal de temps ce groupe sur mtv2 avec mr.brightside et j’avais trouvé ça très bon bien que ne possédant rien d’original en fait. Le problème c’est qu’après avoir découvert cette « perle » le rets paraît bien fade, sans parler de l’insuportable « somebody told me »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *