Blindsight – Purple Butterfly

Pas de commentaires      797
Style: emocoreAnnee de sortie: 2005Label: Autoproduction

Venu tout droit de Toulouse, et membre du collectif Entreshoks, Blindsight est une jeune formation proposant un emo/hardcore lorgnant vers Poison The Well, Thursday, Finch et bien d’autres. Purple Butterfly se présente sous la forme d’un Ep 4 titres, pour au total presque 20 minutes de musique.

Entre mélodies sucrées, à la Taking Back Sunday, et cris hardcore, le groupe se place dans la plus pure filiation du genre. Les mosh part et passages énervés s’enchaînent et s’imbriquent sans fautes avec les segments plus aérés. Sur « But They Feel So Well » les lignes de chant mélodique font penser aux passages émo de Lostprophets, avec même ce petit côté nasillard dans la voix rappelant le timbre particulier de Ian Watkins. Plus que la voix, c’est presque la chanson en elle-même qui fait penser au sextet gallois.

La production est d’assez bonne facture mais on regrettera un son d’ensemble pas assez bassu ainsi qu’un son de gratte un peu timide, manquant parfois d’un peu de mordant et d’aggressivité. Mais bon, rien de bien grave, on peut saluer la qualité du boulot pour une auto-production.

Les voix s’entremêlent et tissent une parure d’émotions écorchées à vif. Le groupe aborde les relations humaines, les humeurs et nous en dépeint une image ambivalente, trouble, contradictoire, simplement humaine; à ce propos le chanteur s’exprime en anglais et s’en sort plutôt bien, ce qui n’est pas donné à tous les chanteurs.

Le groupe étale ses influences tout au long de ces 4 titres et conjugue l’emo au sens assez large du terme: de Taking Back SUnday à At The Drive In (la ligne de chant sur « If Her Smile Wouldn’t be Mine) en passant par Poison The Well et Jimmy Eat World. Laissez vous convaincre par ce jeune groupe qui, s’il arrive à se défaire de son héritage, parviendra sans aucun doute à de jolies choses.

Blindsight est, avec d’autres groupes (comme Sequoia par exemple), le jeune emblème d’une scène emocore française vigoureuse et cela fait plaisir à voir et à entendre.

A suivre en salle et dans le futur.

note indicative: 3,5/5

  1. purple butterfly
  2. but they feel so well
  3. that thing deep down our soul
  4. if her smile wouldn’t be mine
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *