A Life Once Lost – Hunter

6 Commentaires      1 290
Style: metal "in your face"Annee de sortie: 2005Label: Ferret

Comme quoi il ne faut pas croire tout ce qu’on lit ou ce qu’on entend… Les premières infos que j’ai pu avoir sur A Life Once Lost, m’ont en effet donné l’image d’un groupe qui pompe éhontément Meshuggah tout en faisant du métalcore. Je m’attendais donc presque à entendre un tribute band lorsque j’ai pressé la touche play, pour faire tourner la galette dont il s’agit, intitulée Hunter.

Après avoir écouté environ 20 fois l’album, je tiens à dire que je m’inscris totalement en faux, quant aux allégations de pompage de Meshuggah. J’estime même que mis à part quelques passages où l’on ressent effectivement l’influence Meshuggienne (sur le solo de « Vulture » ou la rythmique très destructurée de « Grotesque »), ce groupe n’a que très peu à voir avec le génial groupe suédois. Les membres de A Life Once Lost sont certes en admiration (comme 90% des metalleux aujourd’hui, tant c’est devenu « hype ») devant Meshuggah (et ils ne s’en cachent pas), mais ils ont d’après moi parfaitement réussi à digérer l’influence que ce groupe majeur peut avoir sur leur musique pour s’en distancer suffisamment.
Certes ils font appel à des rythmiques parfois tordues et saccadées, mais la musique reste toujours beaucoup plus simple et directe que celle pratiquée par les suédois, le propos de ALOL étant beaucoup moins « intellectualisé ».

Vous l’aurez donc (en tout cas j’espère) compris, il n’y pas ici de filiation à chercher avec des groupes comme Textures, Hacride, ou encore moins avec ????, ces 3 groupes ayant à mon avis une approche largement plus reminiscente de Meshuggah que ALOL.

Si rapprochement on devait oser, ce serait davantage du côté de Pantera pour les diaboliques et très efficaces rythmiques (comme sur « Rehashed » superbe morceau d’ouverture), et le côté « pan dans la gueule, ramasse tes dents ».
On pourra aussi parler de Lamb Of God, la voix complètement arrachée de Robert Meadows évoquant parfois celle de Randy Blythe dans les moments les plus calmes (!!) comme sur « A Rush & Siege », (peut-être le moins bon morceau du disque d’ailleurs).
Plus étonnant et moins évident, le groupe dégage aussi parfois une ambiance rock sudiste que j’ai du mal à décrire mais qu’on ressent finalement après plusieurs écoutes sur plusieurs morceaux (notamment l’impitoyablement brutal single « Vulture »).

Pas de metalcore non plus ici désolé, si l’on doit évoquer le hardcore pour parler de ALOL, ce sera uniquement pour l’urgence et l’énergie que l’on ressent sur Hunter, car véritablement cet album est surtout et en premier lieu une véritable leçon de métal sans concession, assénée en 36 minutes et 11 titres. Pas le moindre déchet à signaler (peut-être hormis « A Rush & Siege » un tantinet moins bon), et on n’hésitera pas à s’enfiler l’album plusieurs fois d’affilée, tant la complexité des rythmiques alliée à l’approche simple et directe du groupe rend l’écoute toujours jouissive et pas lassante.

Indéniablement cet album, dont vous n’entendrez peut-être pas beaucoup parler, est pourtant à considérer selon moi comme une des toutes meilleures sorties d’une année 2005 décidément très riche et satisfaisante pour le fan de métal que je suis !

  1. rehashed
  2. needleman
  3. vulture
  4. pain & panic
  5. hunter
  6. grotesque
  7. salai
  8. a rush & siege
  9. i give in
  10. ghosting
  11. with pitiless blows
krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 945 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

6 Commentaires

  1. kollapse says:

    Je confirme, cet un exellent album! ALOL est en effet plus à rapprocher des excellents LOG et cultissimes Pantera, que des monstres suèdois. L’album s’écoute d’une traite, très facilement (même « a rush & siege passe bien pour moi), et il y en effet une touche de rock sudiste (que d’autres s’empresseront de nommer « stoner », terme assez vulgaire en ce qui concerne ce disque) qui rentre parfaitement dans leur son…C’est donc un métal inspiré, énergique, radical et puissant auquel on a affaire pendant un peu moins de 40 minutes…pour mon plus grand plaisir! 17/20 pour moi aussi.

  2. Crusto says:

    Le tout premier disque etait terrible, mais production a chier.

    Le suivant, sans déc, c’etait du Meshuggah. Par contre celui ci, c’est autre chose. Tant mieux!

  3. kaos says:

    ouep le précedent « a great artist » était bcp plus Meshuggien. cet album est terrible, un poil stoner couillu meet pantera, et super agressif.

    meme note, 17/20.
    ( ma chronique sur http://www.hardcore-source.com )

  4. Wrath says:

    Certainement le meilleur album 2005 pour moi…
    A Great Artist etait un nouveau depart pour ALOL.Certes sous influences Meshuggienne,mais pourquoi s’en plaindre?.A comparer, »???? » est largement plus pompeux que ALOL…A Great Artist etait tout bonnement excellent et tout aussi rentre dedans que Hunter (avec des titres comme Cavil,Overwhelming,Pious…),mais peut etre plus lineaire que Hunter qui lui est tout simplement GENIAL,entrainant,violent,maitrisé et varié dans ses compositions.
    Et la voix est hallucinante lorsqu’elle nous balance en pleine face « I push myself in and out of relationships.
    But I don’t know you.
    I push myself in and out of control.But I don’t own you. »…

    Voila,grosse claque.

    Songs a conseiller : With pitiless blows,Pain & Panic,Vulture,Hunter,Needleman…

    \m/

  5. Ayesta! says:

    Claque métallique dans ta gueule!!! Boudiou, que ça ramonne sévère! Excellent pour se dévisser la colonne vertébrale à coup de headbangings furieux! (et le tout dernier, « Iron Gag », plus rock dans son approche, est trèèèèèèèès bon aussi!) Vraiment un groupe à suivre…

  6. jonben jonben says:

    J’attend effectivement le prochain avec impatience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *