Bloodywood – Rakshak

Pas de commentaires      194
Style: indian folk néometalcoreAnnee de sortie: 2022Label: Bloodywood Media

A l’instar de The Hu et de leur rock/metal aux influences traditionnelles tibétaines, voici la nouvelle sensation de « world metal », provenant d’Inde cette fois. Bloodywood (le jeu de mots est sympa, avouons-le, le groupe a d’ailleurs débuté en tant que groupe parodique reprenant des titres de pop) vient donc du pays des mille et une nuits et entend mixer des éléments venus de leur traditions locales avec un metal moderne boosté aux hormones et plein d’énergie.

Le terme folk metal est vraiment trompeur, Bloodywood possède bien quelques instruments traditionnels (flûtes, percussions etc.) mais étonnamment, ces derniers font parfois presque figure d’accessoire à côté des sonorités modernes (sur le Linkin Park « Zanjeero Se ») mais sont heureusement bien intégrées à d’autres moments (« Jee Veerey »). D’obédience néo metal (difficile de ne pas penser à Korn), voire trap à bien des occasions (« Bsdk.exe »), la musique du groupe de New Delhi fait donc un sacré grand écart stylistique, possèdant même quelques synthés inspirés du mélodeath (façon Sonic Syndicate, comme pendant les couplets de « Aaj ») ainsi qu’une production maousse en mettant plein la vue. Et si derrière une telle description, on pourrait serrer les dents, le trio dégage une puissance dingue via des riffs au groove ravageur et des mélodies entêtantes.

Le duo de chanteurs (Raoul Kerr au chant rappé, Jayant Bhadula pour les registres chanté et gueulés) assure sacrément, donnant à la musique de Bloodywood une dynamique constante. « Machi Bhasad » (dont vous pouvez voir le clip ci-dessous) est l’illustration parfaite que ce mélange des genres fonctionne totalement: parties rappées qui en imposent, gros riffs qui invitent à jumper (sur un refrain imparable) puis cette touche exotique au milieu, on obtient là un étonnant cocktail euphorisant qui contamine l’intégralité de ce Rakshak.

Et même si certains riffs néo semblent un peu déjà-vus et que l’effet de surprise se dissipe assez rapidement (seuls petits reproches qu’on leur fera), Bloodywood cale ici une sacrée personnalité avec une dose de fun (malgré des paroles souvent plus sérieuses qu’il n’y paraît, traitant notamment de politique locale et d’appels à la révolte du peuple) faisant passer l’écoute bien vite. Bref, on a là bien plus qu’un simple groupe ayant saupoudré du curry sur son metal, mais un véritable phénomène prêt à conquérir le monde !

  1. Gaddaar
  2. Aaj
  3. Zanjeero Se
  4. Machi Bhasad
  5. Dana-Dan
  6. Jee Vereey
  7. Endurant
  8. Yaad
  9. Bsdk.exe
  10. Chakh Le

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.