ASG – Blood Drive

5 Commentaires      4 452
Style: Stoner heavy rockAnnee de sortie: 2013Label: RelapseProducteur: Matt Hyde

Il faut du temps pour bien s’imprégner de cet album des américains de ASG (pour All Systems Go). Il faut du temps mais le résultat en vaut largement la peine tant ce groupe attachant réussit avec Blood Drive à s’affranchir de sa pénible comparaison avec les autres américains de Torche. Pas que la comparaison soit injustifiée, mais plutôt simplement que ce que propose ASG sur son nouvel album dépasse largement le simple ersatz et est très supérieur à ce que nous propose Torche depuis plusieurs albums. Si l’on se rappelle en outre que ASG est apparu en 2001 et que les Torche se sont formés en 2004, on comprend que si comparaison il doit y avoir, celle-ci ne se fait pas forcément dans le bon sens.

On se souviendra qu’ASG a pu autrefois montrer une facette punk rock, mais que celle-ci a heureusement très vite été remisée au placard, et le groupe s’est alors focalisé sur une mixture de stoner, metal, rock alternatif et southern rock avec un chanteur qui chante vraiment (Jason Shi) mais qui sait aussi parfois pousser une gueulante pour se faire comprendre. Du coup on a vite retrouvé ce côté joyeux et optimiste, léger, frais, pop quelque part, qu’on trouve aussi chez Torche.

En 2007 déjà, ASG avait sorti le très bon Win Us Over, un album qui n’a clairement pas obtenu la reconnaissance qu’il méritait et qui reste encore aujourd’hui très méconnu, même des fans du Meanderthal de Torche, pourtant sorti un an après l’opus d’ASG.

Cette mise au point historique étant faite, il faut voir dans Blood Drive, 5ème album du groupe sorti cette année chez Relapse, l’aboutissement de l’évolution de ASG, en 12 titres, tous très réussis, et suffisamment variés pour que l’écoute s’avère plaisante sans que la moindre lassitude ne s’installe.

Au menu donc : du gros riff qui tâche (« Avalanche », l’énorme « Blood Drive », « Scrappy’s Trip »), des refrains qui tuent à tous les étages (cf « Children’s Music » qui ne se révèle pas du premier coup mais qui défonce ou « Hawkeye »), des morceaux plus calmes à l’ambiance sombre (« Day’s Work », « The Ladder » et surtout « Blues for Bama » qui aurait presque pu figurer sur un album de Ventura) voire des incursions southern presque folk (« Good Enough to Eat »), des morceaux plus speed (« Hawkeye » ou « Castlestorm » sur lesquels Shi se lance dans des cris bien musclés), des tranches de légèreté bienvenues (le space rock « Earthwalk »), des solos, et quelques passages psychédéliques pour la forme.

Alors c’est vrai qu’on continue de penser à Torche de temps en temps, comme sur « Stargazin' » sur lequel le mimétisme est vraiment très frappant, mais s’il faut comparer Blood Drive à Harmonicraft, outre le fait que le premier enfonce le second qualitativement, on trouve surtout chez ASG une vraie sensibilité ainsi qu’une certaine mélancolie qui imprègne de nombreux passages de ce Blood Drive et qui apportent bien plus que des bons passages pour taper du pied. Un exemple avec le single « Day’s Work » dont le final est de toute beauté, ainsi qu' »Eartwalk », ou encore les deux ballades « Blues for Bama » et « Good Enough to Eat » sur lesquels Jason Shi montre qu’il est capable de chanter dans un registre différent (plus grave) qui lui sied également à merveille.

Cette diversité qu’on peine à trouver sur un album de Torche est ici un gros atout d’ASG, qui fait parfois penser à la juste synthèse entre un groupe de stoner et un très bon groupe de rock alternatif (comme si Mastodon, Torche et Jane’s Addiction s’enfilaient copieusement).

Je me rends compte que j’ai bien trop parlé de Torche alors qu’ASG viennent de sortir avec Blood Drive un album époustouflant qui se suffit à lui-même et enterre la concurrence. Essayez et vous verrez.

Tracklist :
1.Avalanche
2.Blood Drive
3.Day’s Work
4.Scrappy’s Trip
5.Castlestorm
6.Blues For Bama
7.Earthwalk
8.Children’s Music
9.Hawkeye
10.Stargazin
11.The Ladder
12.Good Enough To Eat

krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 941 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

5 Commentaires

  1. Polaton says:

    Ca me fait un peu aussi penser aux vieux QOTSA.

  2. jonben jonben says:

    Bizarre comme nom, ils auraient mieux fait de trouver un truc plus cohérent avec la musique et l’imagerie. Bien sinon, ça se laisse écouter tranquille au soleil.

  3. Jimmy Jazz says:

    Très bon album. Ne connaissant que très peu TORCHE je peu pas en dire beaucoup par contre j’ai senti des pointes du Red Album de BARONESS. L’Artwork est terrible je trouve.
    Merci pour cette découverte !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *