Latest Content

Fátima – Fossil

Retour des français de Fátima, deux ans après le remarquable Turkish Delights. Et avant même de parler de la musique, on ne manquera pas de dire deux mots de la pochette de ce Fossil fraîchement paru. Celle de Turkish Delights était déjà singulière (et réussie) dans un genre à la frontière entre kitsch et psychédélique, et le groupe continue d’affirmer son style sur ses visuels, tout en faisant varier l’univers (qui se rapproche finalement davantage de celui de Moaner, leur premier album). On reconnaît immédiatement leur patte graphique et leur style, et rien que pour ça déjà : bravo [...]

Decasia – An Endless Feast For Hyenas

Originaire de Nantes, Decasia est un jeune groupe (formé en 2013 donc pas si jeune mais il s’agit là de leur premier album donc toujours jeune !) ayant signé pour son premier album sur un label qui correspond parfaitement à la musique qu’il pratique: Heavy Psych Sounds ! Biberonné aux groupes précurseurs du rock psyché des 70’s mais aussi au stoner un peu plus moderne, le trio vogue sur An Endless Feast For Hyenas au gré de ses envies tout en retombant à chaque fois sur ses pattes.

Cloakroom – Dissolution Wave

Cloakroom célèbre ses dix ans avec ce Dissolution Wave et vient par la même occasion briser cinq ans de silence après le très bon Time Well. Toujours chez Relapse, le trio originaire de l’Indiana revient à nouveau avec son shoegaze si personnel agrémenté de space rock au fuzz maousse, présentant pour l’occasion un concept particulier abordant la question de l’humanité, de l’art, de l’abstrait, tout ça avec une narratologie du côté de la cosmologie.

Fenris Fuzz – Freaky Stories Of Daily Life

Avant toute chose, non le leader de Darkthrone ne s’est pas mis au stoner ! Fenris Fuzz est un groupe français monté par des membres de Fire At Will, sympathique groupe de hardcore mélodique dont je vous avais parlé il y a de ça deux ans (l’album Today Is Mine). Et s’il est toujours question de hardcore dans ce nouveau projet, le son est ici bien différent, pas vraiment dans l’urgence énergique mais plus lourd et ambiancé.

Atolah – Post, Cross And Yoke

Seconde vie pour Atolah, groupe né en Australie en 2007, auteur de deux EP en 2009 (Relics) et 2012 (Post, Cross And Yoke, déjà !) mais s’étant mis en pause à peine un an plus tard. Le groupe s’est relancé en 2021 sous l’impulsion d’un français expatrié (nommé Pierre-François, bassiste de son état et seul membre fondateur restant) rejoint par un nouveau batteur et un guitariste. Et rien de tel pour se remettre en route qu’un réenregistrement de leur deux EP sur un seul support.
En attendant d’entendre du son du jeune trio ainsi modifié, ce double-EP permet de [...]

When The Deadbolt Breaks – As Hope Valley Burns – Eulogy

Né en 2005 dans le Connecticut sous l’impulsion d’Aaron Lewis (pas celui de Staind mais un homonyme, ancien guitariste de Cable), When The Deadbolt Breaks livre avec As Hope Valley Burns – Eulogy son cinquième album où le groupe œuvre dans un sludge doom qui lui est propre, plein de variété et de subtilités.

Stone From The Sky – Songs From The Deepwater

Quatrième album studio pour Stone From The Sky (sans compter les splits et autres albums live), le trio manceau poursuit sa route toute instrumentale majoritairement influencée par le stoner et le desert rock mais annonce l’inclusion de nouvelles influences provenant de leur nouveau batteur, fraîchement arrivé. Ainsi des influences post-hardcore voire screamo sont annoncées s’intégrer au fuzz traditionnellement déversé par le groupe.

A Pale Horse Named Death – Infernum In Terra

Pour ceux qui n’auraient pas suivi, A Pale Horse Named Death est le groupe de Sal Abruscato, batteur et membre fondateur de Type O Negative (jusqu’à 1994) mais aussi de Life Of Agony (jusqu’à 2017). Le gaillard mène donc aujourd’hui A Pale Horse Named Death depuis onze ans et ce Infernum In Terra propose une version remaniée du groupe: un bassiste (Joe Taylor, qui a notamment officié chez Doro) et un batteur ont été ajoutés, ce qui signifie qu’Abruscato ne s’occupe ici que de la guitare et du chant (finie la batterie !). Annonçant ce nouvel album comme un [...]

King Buffalo – The Burden Of Restlessness

A la vision de sa cover aux viscères sortant des yeux d’un personnage, The Burden Of Restlessness, cinquième album (dont deux lives) des new-yorkais King Buffalo annonçait un album de death metal bas du front. Or rien de tout ça, le trio officie en réalité dans des contrées plus perchées, ce qui justifie qu’ils aient sorti l’un de leurs albums chez Stickman Records, le label d’Elder. Désormais autoproduit, le groupe de Rochester (New York) livre ici une recette personnelle de stoner rock aux accents psyché-progressifs.

Chassm – Falling Forever

Art As Catharsis est un gros pourvoyeur de curiosités sonores, de groupes iconoclastes difficiles à classer et n’hésitant pas à expérimenter quitte à rendre l’écoute d’un album tel un puzzle pour lequel toute sa concentration est requise pour faire s’imbriquer toutes les pièces les unes aux autres. Chassm ne déroge donc pas à la règle. Partant sur des bases entre doom, sludge ou abrégées en post-metal, le jeune groupe originaire de Brisbane n’hésite donc pas à s’affranchir des conventions desdits styles pour aller où bon lui semble.