Columns – Please Explode

Pas de commentaires      1 201
Style: death metal/grindcoreAnnee de sortie: 2014Label: Relapse Records

Monté par des mecs issus du meilleur du metal/hardcore deathisant du début des années 2000 (une époque où l’on ne parlait pas encore de deathcore), Columns est la nouvelle signature de Relapse qui risque de réjouir les amateurs de grind/death ayant fait son succès il y a quelques années.

Adam Cody, le vocaliste des mésestimés Glass Casket (groupe précédent l’explosion de Between The Buried and Me) et de Wretched s’est donc entouré de musiciens de Vehemence et Hemdale pour balancer Please Explode, ode à la folie furieuse en 16 actes dans lesquels les riffs, à la fois chaotiques et gras, tranchent très franchement avec le death/grind traditionnel. Une dose de modernité provenant certainement de cet aspect « southern », plutôt raw mais toujours accrocheur, donné à la prod.

En résulte une sorte de bâtard de Carcass et de Napalm Death qui aurait pris des vacances chez The Red Chord (dont on retrouve autant la variété des riffs que la volubilité vocale). Ajoutés à cela un batteur plus qu’impressionnant et des lyrics souvent barrés, mais aussi parfois critiques (la télé en prend notamment pour son grade pendant Vicarious Living), de quoi renforcer l’intérêt de cet album défouloir sans prétention.

En bref, un nouveau départ gagnant pour Columns (groupe né il y a une dizaine d’années en version instrumentale) dont le death/grind, aussi rafraichissant qu’authentique, bastonne sévèrement. Une très bonne surprise prouvant que Relapse n’a pas encore complètement perdu son esprit « découvreur de talents ».

  1. Mudfucker
  2. Rattlesnake Steps
  3. Punching Nancy Grace
  4. Our Creation
  5. Vicarious Living
  6. Drifter Aftermath
  7. The God Clause
  8. Bottom Feeders
  9. No One’s Fucking Waiting
  10. Ungrateful
  11. What You’ve Done is Gone
  12. A Blind Fight
  13. Harmless Escape
  14. A Guilty Bunch
  15. Bear Molester
  16. Laid Off for X-Mass

Bandcamp
Facebook

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *