Fhail – Engraved Misery

Pas de commentaires      152
Style: black metal expérimentalAnnee de sortie: 2020Label: Autoproduction

Pandémie qui s’éternise, six personnes max à table pour le réveillon, c’est avec un étrange sentiment que la période de Noël arrive cette année. Et quoi de mieux qu’un petit EP bien dans l’esprit pour l’accompagner, et vous l’aurez compris: l’esprit n’est pas vraiment à la fête mais à la déprime ! Fhail va donc nous y aider avec cet intéressant premier EP.

Engraved Misery se trouve aux confluents de différents genre: black metal, doom/sludge ou encore noise cohabitent ensemble dans un univers sombre et délétère (et tout ça géré par une personne anonyme, apparemment basée à Paris). Si « Reminder » débute de manière plutôt atmosphérique, la seconde partie de ce titre d’ouverture poursuit dans du black metal déchirant. « Plebeian Threat » continue dans cette même lignée bien que sa rythmique s’oriente souvent dans une optique chaotique.

« Ecstatic Field » change à nouveau la donne en allant du côté de l’ambient éthéré, très apaisant avant de partir dans l’expérimental avec « Price Of Guilt » où voix distordues, grésillements et aspect martial se superposent pendant un peu plus d’une minute. Enfin « Farewell Limbos » clôture cet EP avec une ambiance rappelant un peu celle du titre d’ouverture: arpèges plein de réverb pour commencer puis on plonge dans un titre lancinant au feeling doom accompagnant une mélodie très poignante.

Bref, Fhail développe sur ce Engraved Misery un univers très varié ayant pour dénominateur commun des lyrics plutôt pessimistes (ça cause dépression et isolation, entre autres). En dépit de sa courte durée, il y a déjà de nombreuses qualités ici qui donnent déjà bien envie d’en entendre plus. En 2021 ?

  1. Reminder
  2. Plebeian Threat
  3. Ecstatic Field
  4. Price Of Guilt
  5. Farewell Limbos

beunz
Up Next

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *