Heretical Sect – Rapturous Flesh Consumed

Pas de commentaires      146
Style: black/death/doomAnnee de sortie: 2020Label: Gilead Media/Redefining Darkness Records

Après le court EP Rotting Cosmic Grief sorti en 2019 chez Vendetta Records (Afsky, Ultha…), Heretical Sect a fait son retour fin 2020 avec un premier album dans sa besace. Rapturous Flesh Consumed voit le jour chez Gilead Media (Krallice, Yellow Eyes…) et Redefining Darkness Records (Imperial Triumphant, Helleborus…), deux structures connues pour leurs groupes aussi virulents qu’aventureux, deux adjectifs qui siéent parfaitement aux quatre gars cagoulés du Nouveau Mexique puisqu’ils mélangent death, black et doom metal tout en intégrant moult atmosphères et dissonances.

Heretical Sect s’emploie à raconter leur Sud-Ouest américain – les croyances locales, l’Histoire mais surtout le lourd passé en matière de religion, maladie et esclavage – dans une palette musicale très large, pas inédite pour un sou, mais cohérente. Le propos du groupe s’axe autour de trémolos black metal qui mutent soudain en riffs death (avec quelques sweeps) tandis que la rythmique n’hésite pas à ralentir dans du doom bien oppressant. Mais si de nombreux groupes auraient choisi le côté crade et cru de la force, Heretical Sect a opté pour une approche assez « propre » du genre, notamment grâce à sa production très limpide.

Ce qui n’empêche pas le groupe anonyme (mais apparemment composé de membres de groupes plutôt connus) de partir parfois dans des mélanges aussi psychédéliques que chaotiques, toujours avec ce feeling massif qui accompagne autant les parties frénétiques que les plus lentes. On retiendra aussi le surprenant et atmosphérique « Resurrection Sky », court titre sortant du lot par son aspect quasi incantatoire (avec chœurs dans le fond) et le bruit des chaines d’esclaves.

Une mixture sonore très diverse qui se voit modelée par Heretical Sect avec créativité, frénésie et bestialité, et tout ça en y insérant une aura ultra sinistre. Un douloureux trip s’habillant d’images désertiques et de costumes… qui font encore plus mal… mais dans le mauvais sens du terme, vous pouvez en juger en voyant le clip ci-dessous (mais vous n’êtes pas obligés !).

  1. Rising Light Of Lunacy
  2. Baptismal Rot And Ash
  3. The Depth Of Weeping Infinity
  4. Degradation Temple
  5. Resurrection Sky
  6. Ritual Inversion

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *