Nihilism – Cataclysme Vers l’Ascendance

Pas de commentaires      215
Style: black metalAnnee de sortie: 2021Label: Autoproduction

La scène black metal grecque est aujourd’hui très réputée, celle-ci possédant son esthétique, ses codes et souvent quelques influences mythologiques intégrées à des atmosphères particulières. Si Rotting Christ en est aujourd’hui le chef de file (même si les éléments black s’atténuent un peu sur les derniers albums), on peut aussi compter Varathron ou encore Spectral Lore comme valeurs sûres. Mais se cachent aussi d’autres trésors cachés, tel Nihilism, formation de Thessalonique qui se distingue pas mal de ses illustres compatriotes.

Le titre annonce en effet un groupe francophile, cela va aussi se vérifier dans leur musique, visiblement fortement inspirée par Deathspell Omega. L’alliance de furie et de complexité est bien le crédo des quatre grecs, bien décidés à matérialiser leur folie opaque au travers de murs de sons bien dissonants. La spirale infernale est rude à encaisser de prime abord, installant un climat aussi chaotique qu’insaisissable, blindé de breaks renversants mais insérant ça et là quelques passages où les mélodies illuminent soudain l’épaisse fumée noire enveloppant cet album (« II » et ses irrésistibles trémolos apportant une vraie dimension épique).

Des envies harmoniques qui permettent ce second album (après Obscurite Noir, sorti en 2019) à de nombreuses ouvertures plus subtiles qu’il n’y paraît: l’envoûtant et atmosphérique « III », le mystérieux « IV » qui démarre de manière orchestrale, devient fou puis ralentit dans un climat quasi cosmique ou encore le grandiose « VI » qui transforme sa virulence initiale en une optique plus émotionnelle et épique grâce à des trémolos enlevés.

Bref, Nihilism propose une version toute personnelle du black metal orthodoxe, sortant des sentiers battus grâce à une approche très originale, notamment grâce à ses vocaux « screamés » et à des riffs techniques et inventifs (j’y trouve parfois un côté Psyopus, sur « I » par exemple). Un saisissant Cataclysme Vers l’Ascendance, tel un trésor grec n’attendant qu’à être découvert.

  1. Cataclysme Vers l’Ascendance I
  2. Cataclysme Vers l’Ascendance II
  3. Cataclysme Vers l’Ascendance III
  4. Cataclysme Vers l’Ascendance IV
  5. Cataclysme Vers l’Ascendance V
  6. Cataclysme Vers l’Ascendance VI
  7. Cataclysme Vers l’Ascendance VII

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *