Every Hour Kills – Vacua

Pas de commentaires      120
Style: djent/metalcore progressifAnnee de sortie: 2021Label: Perfect Filth

Every Hour Kills, c’est le bébé d’un certain Sacha Laskow, guitariste et principal compositeur du groupe de Calgary qui a décidé sur ce Vacua de faire un travail introspectif et de mettre beaucoup de lui-même dans ce second EP. Ses doutes, ses colères accumulées durant l’année 2020, année durant laquelle il en a même perdu son boulot (ce qui lui a permis de bosser sur l’album plus intensément), de quoi nourrir comme il faut ce nouvel EP car le résultat est un très GROS morceau.

S’attaquant à un mix de djent et de metalcore progressif, Every Hour Kills emprunte une double-direction très contrastée. D’un côté, on a des riffs trouant le sol à la manière de Vildhjarta ou Humanity’s Last Breath (cela tombe bien Calle Thomer, membre de ces deux poids lourds suédois, a participé à l’écriture de « Intransigent »), puis de l’autre des mélodies davantage mises en avant, notamment sur « Tenebrous » ou « Euclidian », deux titres plus atmosphériques contenant des mélodies aériennes (deux titres composés en collaboration avec Chris Wiseman de Currents et Shadow Of Intent), deux titres qui comportent néanmoins des passages à l’ahurissante violence, eux aussi.

Mélange de lourdeur bien brutale (avec l’énorme voix de Jei Doublerice d’Abiogenesis, partageant le micro avec Jarrod Maxwell-Lyster) et de moments calmes pleins de finesse, Vacua n’offre pourtant pas vraiment de nouveauté dans le style, mais son approche apparaît comme un modèle de puissance dévastatrice et d’efficacité. De quoi s’imposer durablement dans cette scène ? Réponse prochainement…

  1. Palindrome
  2. Euclidian
  3. Vacua
  4. Tenebrous
  5. Intransigent

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *