Latest Content

Sleep Waker – Alias

Après avoir sorti son premier album (Don’t Look At The Moon – 2018) dans une relative confidentialité, les metalcoreux Sleep Waker ont signé chez UNFD (Northlane, Ocean Grove) pour leur second. Alias possède des lyrics influencés par la science-fiction et la science tout court, c’est pour cela que la production est moderne et avec quelques effets (vite fait) indus renforçant l’impact de ces dix nouvelles compos.

Hacktivist – Hyperdialect

Pour célébrer leurs dix ans d’existence, les rap-métalleux Hacktivist sortent leur second album. « Rap-métalleux », rien qu’avec cette appellation j’en vois déjà sur le point de quitter cette chronique. Restez encore un peu, il est peut-être possible que vous ne trouviez ce Hyperdialect pas si rédhibitoire car le groupe de Milton Keynes habille son hip-hop d’un son metal plutôt imposant.

Vola – Witness

Avec à leur actif deux albums qui les ont assis en maîtres incontestés des plus pop des groupes influencés par Meshuggah, les danois de Vola sûrs de leur fait, semblent aborder sereinement le cap du 3ème album avec Witness fraîchement débarqué dans nos esgourdes.
On a d’abord l’impression que rien ne distinguera Witness de ses aînés, les excellents Inmazes, et Applause of a Distant Crowd, et pour cause, les trois premiers titres de la plaque s’inscrivent dans la droite ligne de ce que l’on connaît d’eux : trois titres mélodiques en diable, aux mélodies proprement infectieuses et aux relents [...]

Ghost Iris – Comatose

Aperçu en première partie de tournées européennes (quand il y en avait encore), notamment de Dream Theater, After The Burial ou encore Jinjer, Ghost Iris s’est surtout révélé par son dernier album en date (Apple Of Dischord – 2019), délivrant un metal moderne autant influencé par le djent que par le metalcore mélodique, et ont (apparemment) conquis pas mal de monde. Comatose, leur quatrième album, est ma première rencontre avec ces danois.

Erra – S/T

Ayant quelque peu lâché le metalcore ces dernières années, je n’avais jamais entendu une seule note d’Erra avant de recevoir leur nouvel album. Le groupe de Birmingham (en Alabama, pas en Angleterre) a pourtant sorti pas moins de quatre albums avant cet éponyme, marquant pour le coup leur signature chez UNFD (Northlane, Stray From The Path…). Gros son qui vous tErrasse, basses ultra puissantes et… mélodies chantées un peu forcées, voilà le programme de ce nouvel opus.

The Myopia Condition – Event Horizon

Jeune formation provenant de Red Deer (Alberta, Canada), The Myopia Condition propose avec ce Event Horizon son premier album. Les amateurs de science-fiction auront fait le rapprochement avec le titre du film de 1997 (avec Sam Neill et Laurence Fishburne), c’est donc cette même thématique spatiale qui accompagne la musique des canadiens. Et cette musique est à la fois virulente et technique, le quintet annonçant des influences chez Periphery, Meshuggah, Lamb Of God et Oh Sleeper.

Humavoid – Lidless

Né en 2013 en Finlande sous l’impulsion de Niko Kalliojärvi (ancien guitariste d’Amoral), Humavoid est un surtout un quartet monté par les trois-quarts de Dotma, groupe de power metal aux lyrics médiévaux/fantasy splitté en 2016. Humavoid est pourtant à mille lieues de ce style, le groupe évoluant dans un metal progressif et complexe mené par la voix arrachée de sa chanteuse Suvimarja Halmetoja, beaucoup plus agressive que par le passé.

A Dark Orbit – Parhelion

Quelques années avant de franchir l’Atlantique pour gueuler chez Frontierer, son chanteur Chad Kapper a fait ses armes chez A Dark Orbit, groupe (trop) confidentiel malgré son approche plutôt originale du metal hardcore qui « djente », à la fois progressif, technique et atmosphérique. Enregistré en 2012, Parhelion aurait dû être le premier long-format d’A Dark Orbit (suite à leur excellent EP de 2009 The Voyager) mais suite à des soucis de mixage, le quintet de St-Louis (Missouri) laissera de côté ces treize titres, connaîtra quelques mouvements de line-up puis se mettra à composer Inverted (2015). Revoici donc Parhelion huit ans [...]

Cryptonight – The Black Ritual

Cryptonight est un duo de Toronto annonçant jouer du « djoom », soit un mélange de djent et de doom. Comment est-ce possible ? Simplement en prenant une guitare huit (ou dix) cordes et en l’accordant très, mais alors trèèès bas pour jouer des rythmiques bien lentes et imposantes. Bref, plutôt que doom, on se retrouve plutôt avec un deathcore downtempo dont les riffs traînent douloureusement.
Le duo surnommé Jekyll et The Cryptilian (Jeremy Jackson Wells et Cassandra Xavier de leurs vrais noms) nous plonge dans un album à l’optique cauchemardesque inspirée de jeux vidéo (le groupe citant Bloodborne, Resident Evil, [...]

Loathe – The Cold Sun

Première réalisation longue durée pour les anglais de Loathe, et en ce qui me concerne découverte très récente (et donc tardive). Mon premier contact avec ce groupe aura en effet eu lieu d’abord avec la découverte du nouvel album (I Let It In and It Took Everything) qui sort ces jours-ci, mais j’ai rapidement entrepris de vérifier ce que j’avais pu rater avec le premier album des anglais, sorti en 2017 sur Sharptone Records déjà. Ce qui nous amène à ce The Cold Sun, qui est déjà à lui seul une putain de grosse claque à côté de laquelle [...]