Misanthrope – Metal Hurlant

9 Commentaires      1 978
Style: metal extrêmeAnnee de sortie: 2005Label: Holy Records

« Ce sera notre meilleur album ». Combien de groupes nous sortent la même tirade à chaque nouvelle réalisation. S.A.S. nous l’avait bien précisé avant que ce huitième (neuvième si on compte le CD 1 du coffret Misanthro-Thérapie) album de Misanthrope ne voie le jour. Sans aller jusqu’à dire que S.A.S. avait dit vrai, je suis obligé de noter la grande qualité de ce nouvel opus qui marque le travail d’un véritable groupe. Si Sadistic Sex Daemon avait été l’objet de Jean-Jacques Moreac, bassiste et co-fondateur du groupe, sur ce Metal Hurlant tout le monde a mis la main à la pâte. A commencer par un Anthony Scemama qui se montre véritablement comme une figure importante du Misanthrope cuvée 2005 et prouve qu’il est un excellent guitariste, aussi bien en terme de riffs carnassiers que de solos mélodiques. Bref, comme nous l’avait déjà montré le coffret Misanthro-Thérapie, le collectif n’a jamais été aussi fort, l’équipe de France de football devrait en prendre exemple.

Avec cette nouvelle galette l’auditeur en aura pour son argent. Pour environ 15 € on aura droit à un chatoyant artwork et à deux skeud pour le prix d’un (on dirait du Pierre Bellemare). Que demander de plus ? Un slip ou un drap de bain à l’effigie du groupe ? Sur le deuxième cd, 4 titres inédits, des versions instrumentales et en anglais de certains morceaux. Si la quantité est au rendez-vous, il y a aussi la qualité.

En effet, cette nouvelle œuvre a de quoi enterrer Sadistic Sex Daemon. Les morceaux sont mieux construits et on a droit à de nombreuses surprises. De plus, S.A.S. semble avoir fait de nombreux progrès vocaux. Son style est toujours aussi extrême que sur Sadistic, mais est aussi plus maîtrisé, plus varié et moins monolithique. On a enfin droit au retour du chant pleuré. Le dandy du metal français nous offre un beau panel vocal, sa voix est tour à tour plaintive, bestiale, incantatoire ou solennelle. Sûrement sa plus belle prestation depuis Misanthrope Immortel. Il est aussi un excellent parolier avec un style unique, nous parlant à la fois de religion (« L’Exaltation de la Croix »), de l’enfer de Dante (« le Supplicié »), d’érotisme (« Le Haras d’Amazones »), du peintre Jérôme Bosch (« Le Triptyque des Enfer ») ou encore d’esclavage (« Le Commerce du Crime »).

Des morceaux agressifs et impétueux proches du death (« L’Exaltation de la Croix », « Maître du Temps ») à ceux plus posés et atmosphériques comme « Reine Martyre » ou « Le Commerce du Crime », il y en a pour tous les goûts sur ce Metal Hurlant. De plus, les morceaux sont mieux construits et plus travaillés que sur Sadistic. De nombreux breaks parsèment des pièces d’orfèvres telles que « Metal Hurlant », « Théologie du Misanthrope » ou « Le Commerce du Crime ». Les claviers semblent mieux gérés que jamais, se faisant moins pesant que sur certains morceaux de Sadistic. Misanthrope semble avoir trouvé le parfait mixage entre une musique metal technique et mélodique et des claviers chatoyants (magnifiques sur « Le Commerce du Crime »). Pas besoin de faire appel à un producteur scandinave pour avoir une production en béton armé. Rajoutons à cet ensemble la participation de la Mezzo-soprano Héloïse Haag, du virtuose Patrick Rondat qui nous offre un déluge de notes sur « Plus de Descendance » et du génial You Oshima de Kadenzza sur la version anglaise de « Le Supplicié » (« Supplication For God »).

On tient là un des meilleurs albums de Misanthrope. Celui d’un des groupes français les plus uniques, reconnaissable entre 1000, ne pouvant être rangé dans aucune case prédéfinie, dont les influences vont du heavy metal au death en passant par le thrash, le black, le doom, le gothic, ect… Bref, l’album d’un groupe qui ne peut laisser indifferent. Une entité qui semble définitivement invincible et que la France peut s’enorgueillir d’avoir.

  1. l’exaltation de la croix
  2. théologie du misanthrope
  3. sentiment nocturne
  4. reine martyre
  5. le triptyque des enfers
  6. le haras des amazones
  7. metal hurlant
  8. le supplicié
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

9 Commentaires

  1. Monster says:

    Juste pour preciser qu’il y a une erreur dans le site web.
    Le site actuel du groupe c’est http://www.misanthrope-metal.com/
    http://misanthrope.darkriver.net/ est l’ancien site du groupe qui est maintenant fermé.

  2. krakoukass Krakoukass says:

    Je fais la modif…

  3. Florent says:

    Bah àl’écoute de l’extrait, je ne revioendrai pas dans le giron des misanthropofans. J’ai lâché l’affaire depuis l’énorme et exceptionnel « Visionnaire », mon album préféré de tous les temps de Misanthrope, j’ai acheté le suivant « Libertines…. » que je n’avais que moyennement apprécié. Ceci dit y’a du son et le fan de Misanthrope ne sera pas dépaysé je suppose.

  4. dah-neir says:

    J’aime assez mais j’ai du mal avec le style de chant de SAS sur cet album, comme sur SSD. Cette tendance a « vomir » la derniere lettre d’un mot a tendance a m’ennerver…

  5. BIG MAGUS says:

    Misanthrope est le meilleur groupe du Monde. SAS en est son idole passionante. « Metal Hurlant » est grand. 19/20

  6. ValérieR. says:

    L’album du moment c’est Metal Hurlant. Aucun groupe français n’est aussi bon. Extraordinaire.

  7. dah-neir says:

    ah bah carrément……..

  8. Johnpaul says:

    Attention Metal Hurlant est deja depuis un mois sur ma platine. Même si certain semble douter. Le nouveau Misanthrope est immense et indescriptble…avec des morceaux hyper rapide, le retour à un chant de haine et de détresse. Une oeuvre vraiment colossal !

  9. SylvieVartan says:

    Bon dieu d’bon dieu…Misanthrope et de retour pour nous en foutre plein la gueule, le batteur démonte tout, le chant est écorché, la basse laisse tombé trop fort. Génial !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *