Khoma – The Second Wave

5 Commentaires      1 344
Style: rock aérienAnnee de sortie: 2006Label: Roadrunner Records

Pour moi, chroniquer une nouvelle production de chez Roadrunner Records c’est comme rencontrer une ex. Fut une époque où elle vous a séduit, vous étiez près à vivre d’amour et d’eau fraîche rien que pour admirer ces beaux yeux… Oui mais voilà, l’idylle tournera casaque pour finalement ne vous laisser qu’une simple sensation de nostalgie, le sourire aux lèvres. Sympa mais la page est tournée. Sans parler d’un certain âge d’or du death metal qui voyait alors de prestigieuses signatures aux non-moins albums mythiques éclorent, je regrette un tantinet le début des 90’s où des groupes tels que Life of Agony ou Type O Negative signèrent sur ce label pour sortir des albums aussi cultes que River Runs Red ou bien encore Bloody Kisses. Sans pour autant verser dans la nostalgie bon teint, le temps a fait son ouvrage et certains choix éditoriaux n’auront réussi qu’à me détourner de ce label. Des choix trop évidents, voir un rien opportunistes, des soirées « ondes de choc » pathétiques (fadez-vous une séance promotionnelle de la nouvelle coqueluche de l’époque, Coal Chamber par exemple…), bref le sentiment fâcheux d’avoir affaire à une pieuvre qui n’ose se dévoiler.

Alors lorsque je me trouve à chroniquer une nouvelle production de ce label, que j’apprends que des protagonistes de Cult of Luna tels que Johannes Persson et Magnus Lindberg animent à la guitare et à la production les rangs de Khoma, je ne peux qu’être suspicieux… A tort ? A raison ? Pour vous, peu importe après tout. Mais si vous vous attendez à un nouveau Cult of Luna, vous êtes mûres pour leur marketing promotionnelle. Mais certainement pas pour vous ouvrir à Khoma ! Car si les plus experts d’entre vous reconnaîtrons par instant le style de Johannes Persson, il faut savoir que Khoma n’a rien à voir avec un post-hardcore plus ou moins éthéré qui s’ignorerait. Ici on navigue plutôt au cœur des eaux brumeuses d’un rock sombre, tout en clair obscure où la clarté de la voix de Jam Jämte se confronte à la lourdeur de la basse, à la puissance de la batterie et la noirceur de la guitare. Rien de bien neuf sous le soleil me direz-vous pour le fan lambda de, au hasard, A Perfect Circle, Dredg, Oceansize, voire Deftones dans ses instants les plus calmes. Oui c’est vrai et les références sont légions voir trop évidentes (« Asleep » et son chant à la Thom Yorke). Mais allez savoir pourquoi, à aucun instant on ose remettre en cause la crédibilité artistique du combo. La faute au crédit Cult of Luna ? A un propos politique et écologique sincère, bien récupéré et marketée certes, mais sincère ? A une musique émotionnelle ? OUI ! Voilà ! C’est ça ! Il n’y aurait qu’un abruti (auquel mon orgueil se refuse à s’abaisser) pour ne pas s’abandonner à l’émotion que dégage ce groupe au travers de ces mélodies d’une richesse sobre mais superbe, de ces morceaux au format pop un rien alambiqué, à ces arrangements soignés, à cette voix enjôleuse et cette guitare si charismatique, si puissante.

Alors rassurez-vous, Khoma n’a rien d’un side-project, d’une parenthèse créative au cœur des projets respectifs de chacun. Pour preuve ce second album The Second Wave faisant suite à Tsunami paru en 2004. Et ça s’entend ! Je n’irai pas jusqu’à parler de fraîcheur (quoique pour des suédois…) mais la créativité, la maîtrise et le talent sont au rendez-vous. Allez donc jeter une oreille sur cet outsider.

  1. the guillotine
  2. stop making speeches
  3. if all else fails
  4. medea
  5. hyenas
  6. through walls
  7. like coming home
  8. death throes
  9. asleep
  10. last call
  11. 1909.08.04
  12. one of us must hang
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

5 Commentaires

  1. kollapse says:

    Les quelques titres écoutés ci et là m’ont bien plu, va falloir que jme penche sérieusement sur cet album.

  2. quelqu'un says:

    depuis le temps que j’attendais la chronique ! que dire mis a par que la suède décidemment ne fait pas que dans le death ^^ et qu’en plus elle le fait bien :D

  3. So says:

    Bon déjà les artworks sont beaux :p
    Pour le reste, je suis entrain d’écouter. Merci pour la découverte au mieux, pour ma culture au pire :)

  4. shaq says:

    J’aime beaucoup cet album, même si vers la fin une certaine lassitude pointe le bout de son nez.

  5. wakos says:

    merci Neuro d’avoir titillé ma curiosité avec cet excellente découverte …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *