« Latcho Drom » de Tony Gatlif

Pas de commentaires      574

Film / Documentaire 1992

La filmographie de Tony Gatlif tourne essentiellement autour du monde Manouche / Rrom / Tzigane, et consiste souvent en une trame scénariste ténue prétexte à faire découvrir le monde des Gens du voyage et surtout leur musique. En témoignent les jolis Swing, Gadjo Dilo ou autres Vengo. Latcho Drom quant à lui est réellement tourné pour et sur la musique, sans aucun scénario, juste une caméra poétique qui voltige, se pose autour des musiciens et qui écoute, surtout.

Latcho Drom propose de revivre le voyage entamé il y a près de 1000 ans par le peuple qui allait former la communauté Rom en Europe. On commence donc au Rajhastan, pays d’origine des Tziganes, pour aller vers la Grèce, l’Egypte, la Roumanie, la Hongrie, la Slovaquie, la France et enfin l’Espagne. Un retour aux sources d’une culture qui s’enrichit au fur et à mesure de particularismes régionaux propres aux pays traversés par cette lente migration. Ce long voyage, rythmé par les nombreuses prestations musicales, permet d’entendre des musiques tour à tour joyeuses, sombres, résignées, subtiles. Il est frappant de constater que lorsqu’on arrive en Roumanie, la tonalité générale s’assombrit terriblement, pour former une musique emplie d’une nostalgie et d’un fatalisme assez écrasants, malgré les rythmes soutenus. Tonalité tragique qui ne quittera plus le reste du voyage, portée par les paysages dévastés de Roumanie, les villages-bidonvilles Slovaques, les hyppomobiles des manouches français ou l’expulsion de squatts des gitans espagnols…

Au milieu de décors superbes ou affligeants, c’est toute la lutte de cette population qui prend forme à travers sa musique. Ses musiques plutôt. Emotion d’un film qui lorgne vers le documentaire. Magnifique tout simplement. Aller simple assuré pour un voyage millénaire et une lutte pour la survie de tous les instants. On est ailleurs pendant l’heure et demie que dure Latcho Drom.

Up Next

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *