Le libre arbitre

Pas de commentaires      1 372
Annee de sortie: 2006

La mise en scène d’une longue scène de viol peut aussi bien s’apparenter à une inutile provocation qu’à une glaçante entrée en matière annonçant la difficile confrontation du spectateur avec la suite du film. À l’opposé de l’esthétisation souvent voyeuriste d’Irréversible, Le libre arbitre adopte une cinématographie naturaliste et distanciée qui le place dans la deuxième catégorie. La vision d’horreur introduisant le film constitue le socle sur lequel reposera ensuite l’analyse détaillée de ces deux âmes et corps malades, de ces deux personnages principaux rongés par leurs peurs, leur passé et leur infinie solitude. Leur tentative de rédemption engendrera une improbable histoire d’amour aux confins de l’horreur.

Refusant tout jugement, Glasner fait parfois naître une troublante empathie transmettant la culpabilité du personnage principal au spectateur, ce qui rend cette expérience cinématographique de trois heures encore plus éprouvante. Face à la difficulté de traitement du sujet, le cinéaste adopte une réalisation distancée empreinte de rigueur formelle et emplie d’une austère beauté. Détaillée et douloureuse, l’analyse clinique se place au-dessus de toute morale, laissant place à la dramaturgie et à l’horreur du propos.

Si le fond est éminemment corrosif, nulle surenchère provocatrice ne vient ternir ici le tableau. La représentation est crue, certes, horrible parfois, mais surtout juste et sans détour. Quant à l’arrière-plan sur fond de grisaille et d’austères immeubles bétonnés dans une morne ville qui n’offre d’alternative à la solitude, il est plus que réussi. Enfin, que dire du jeu des acteurs ? Jürgen Vogel nous gratifie d’une performance incroyable, tout en économie de paroles et Sabine Timoteo n’est pas en reste. La peinture pathologique est intense et terrifiante, loin, très loin de tout engagement ou morale, mais parcourue d’une tension de tous les instants. Beauté, horreur et tristesse se côtoient dans ce maelström d’émotions qui nous laissera finalement KO…

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xpy2pa_le-libre-arbitre-bande-annonce-vo_shortfilms#.USFtrPLy07Q[/dailymotion]

Up Next

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *