Bilan 2008 hororo

Pas de commentaires      1 329

France

Deux concerts supplémentaires de Celeste auront renforcés ma conviction dans la force de ce groupe. A n’en pas douter, 2009 devra compter avec leur troisième album. Mais, mon coup de coeur de l’année part vers le Sud pour frapper Monarch! pour un concert jubilatoire en ouverture d’Overmars.

Concerts

Monarch! au Point Ephémère
Dj Krush à la Maroquinerie
The Dillinger Escape Plan à l’Elysée Montmartre
Kayo Dot au Main d’Oeuvres
Ken Mode au Glaz’art
And also the trees au Théatre de l’Alhambra
Corrupted au Point Ephémère
Squarepusher au Trabendo
Unexpect au Nouveau Casino

Futur

Peut être un nouvel album de Fantomas ? Un nouvel album de Maudlin of the Well ?! Un nouveau disque de Xanopticon ? Le troisième album de MF DOOM ? Et puis l’album annuel de Venetian Snares.

Révélations

En matière de hardcore j’aurais découvert un grand nombre de groupes tels que Trapped Under Ice, Killing the Dream, Ceremony et j’en passe. Au rayon electro je mentionnerais surtout Xanopticon. Je continue aussi de construire ma culture musicale rap avec MF DOOM, le projet Madvillain, Del tha funkee homosapien et les Puppetmastaz. 2008 aura été aussi une année très metal avec les excellents albums de Textures, All Shall Perish, The Faceless, Withered, Misery Signals et Esoteric. Le prix du nouveau groupe culte de l’année revient par contre à Sigh.

Déceptions

Isis en Décembre à la Maroquinerie. Un concert gâché par un problème de son qui continue de me faire grincer des dents.

Culture

The Host de Bong Joon-Ho
Deux ans après sa sortie, je découvre enfin le film de monstre qui a tant plu aux cinéphiles et aux moins passionnés et je les rejoins pour célébrer ce très bon moment passé en compagnie d’un monstre aquatique et d’une famille de perdant héroïque.

I’m a cyborg de Park Chan-Wook
Devenu un de mes réalisateurs favoris avec sa trilogie sur la vengeance, Park Chan-Wook change de registre et m’enthousiasme dans le dernier genre de film que je me serais attendu à regarder et à aimer : la comédie romantique.

Sukiyaki Western Django de Takeshi Miike
Miike, Tarantino, Django. Un trio qui pouvait donner du bon comme du passable et finit par transcender les trois avec un western asiatique déjanté, violent et drôle à la fois.

Save the Green Planet de Jeong Jun-Hwan
Un thriller de science fiction rencontre une comédie dramatique en Corée et réussit à mener en bateau le spectateur pendant un peu moins de deux heures. Spectaculaire !

Cure de Kiyoshi Kurosawa
Ce film est sorti il y a déjà 11 ans mais l’ayant découvert cette année je le fait figurer à ma liste rien que pour sa scène finale qui continue de me terrifier.

Albums de l’année

MeshuggahObzen
Une année où sort un album de Meshuggah est une année où un album de Meshuggah doit se trouver dans mon top des albums de l’année. C’est aussi simple que ça.


Genghis TronBoard Up the House
Le jeune groupe que personne n’attendait rafle la mise et dépasse les attentes que le prometteur et génial Dead mountain mouth avait délivrés.


Kayo DotBlue Lambency Downward
Toby Driver sait faire beaucoup de choses sauf une, me décevoir. Le Kayo Dot 2008 est plus coloré et changeant mais, ce n’est pas pour me déplaire.


VerseAggression
Hardcore ou pas hardcore, ce disque m’a touché instantanément et continue de m’affecter comme peu de disques savent le faire.


The Cool KidsThe Bake Sale Ep
Tout simplement l’album le plus accrocheur, désinvolte et enthousiasmant que j’ai entendu cette année.


Gnaw Their TonguesAn Epiphanic Vomiting of Blood
Sombre, effrayant mais vivant et original. Chaque plage trouve sa propre voix et permet à ce disque de franchir le pas qui le sépare des expériences intéressantes à celui des albums cohérent et complexes.


Venetian SnaresDetrimentalist
Cette année le breakcore du canadien le plus attendu de la scène electro se colore de jungle et de ragga et reste donc toujours aussi imprévisible et génial.


KralliceKrallice
Un nouvel album de black metal par des musiciens qui n’ont rien à voir avec la Norvège mais, usent des armes des nordiques pour forger leur propre joyaux.


BurstLazarus Bird
La progression prodigieuse effectuée par Burst entre Prey on life et Origo continue au même rythme pour un résultat riche et enthousiasmant.


Trap ThemSeizures in Barren Praise
Coup-de-foudre instantané avec le death grind matiné de hardcore de ces américains que l’on pourrait croire revenu de Suède. Tout simplement jouissif.


Chroniqueur

Darkantisthène

Il est né, il a chroniqué, il est mort, aurait pu dire Heidegger si... j'étais mort, si Heidegger était vivant et s'il s'était intéressé à ma prose autant qu'à celle d'Aristote. Et il n'aurait pas été à une connerie près le père Martin parce qu'avant de chroniquer, et après être né, figurez-vous que j'ai vécu ; et écouté de la musique.

darkantisthene a écrit 276 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *