The Crinn – Shadowbreather

Pas de commentaires      1 032
Style: mathcoreAnnee de sortie: 2015Label: autoproduction

Du temps de mes (très nombreuses) découvertes de groupes sur Myspace (il y a de cela quelques lointaines années), The Crinn figurait en très bonne place avec leur mathcore aussi furieux que barré. Trois EPs et cinq ans d’attente (!) après leur dernière livraison, revoici le groupe de St Paul, Minnesota, armé d’un véritable album cette fois !

Shadowbreather comporte en effet pas moins de neuf titres, et ce dernier commence très frénétiquement avec Wanderman. Moins de deux minutes mais assez de temps pour faire au moins dix crises d’épilepsie ! La folie furieuse est toujours le crédo du quartet, et on se laisse emporter malgré nous dans cette tornade de riffs barrés, de contretemps et de vociférations enragées. Vient ensuite Endless, titre simplement incroyable: sans modifier la frénésie technique qu’on leur connait, ce titre comprend une « ligne mélodique » plus compréhensible bien jouissive (contenant aussi du bon gros breakdown) avec un final en apothéose.

La suite de cet album enchaine dans le même esprit: un foutoir mené tambour battant avec un certain côté fourre-tout nostalgique que l’on retrouve un peu chez The Number Twelve Looks Like You et beaucoup chez The Dillinger Escape Plan ainsi que dans ces « petits » groupes affiliés mathcore estampillés Myspace comme Inside The Beehive ou encore Journal (deux groupes dont on apprécierait des nouvelles). Mais ce Shadowbreather se montre un peu difficile à suivre tant leurs morceaux foisonnent de breaks et de changements de direction avec une extrême sauvagerie telle qu’elle en devient hypnotique. Aussi le groupe surprend en ajoutant quelques passages mélodiques inattendus comme pendant Maze Of Walls ou la conclusion Against The Flow.

Presque dix ans après leur création, The Crinn réalise un album aussi alambiqué que brutal tout en conservant son côté accrocheur sans tomber dans la facilité. Un disque sentant bon l’héritage d’illustres groupes tels que Botch ou Gaza, du mathcore de haute qualité en somme.

  1. Wanderman
  2. Endless
  3. Silent Betrayer
  4. Something Horrible
  5. Burn The Widow
  6. Maze Of Walls
  7. Lurking Light
  8. Deaf Effort
  9. Against The Flow

Bandcamp
Facebook

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *