Oural – Brumes

Pas de commentaires      627
Style: punk hardcoreAnnee de sortie: 2017Label: Autoproduction

Découvert dans mes mails il y a quelques semaines, le premier EP d’Oural, décrit comme du hardcore moderne, aura mis quasiment un an pour arriver entre mes oreilles (car il est sorti en mai 2017). Et comme il n’est jamais trop tard, on va dire quelques mots de ce Brumes, carte de visite très crédible de la part des mulhousiens !

Seulement trois titres ici mais déjà un potentiel énorme ! « Reasons » démarre de manière tonitruante, les variations sont ici de mise (riffs agressifs, tantôt aériens, quelques moshparts) tandis que le vocaliste se révèle particulièrement convaincant de son timbre arraché. Une entrée en matière très solide qui va être confirmée par « Wandering », titre suivant démarrant de manière un peu plus punk avant de repartir dans de puissantes variations, entre ses riffs mélodiques et ses inattendus breakdowns bien lourds. Même si les influences et les rythmiques changent, Oural retombe toujours sur ses pattes grâce à une belle énergie et surtout à une impressionnante efficacité.

Une efficacité qui va trouver son apogée sur « Halflight », conclusion surpuissante où le vocaliste se montre un peu plus versatile dans ses cris. Là encore, l’alliance entre mélodies et agressivité marche à pleins tubes, le break post-rock et l’outro reprenant le même gimmick au synthé fonctionnent tout autant.

Bien que sous influences (Norma Jean en tête) et un peu trop court, Oural montre déjà d’indéniables qualités sur ce Brumes: énergique, mouvementé, volubile, virulent, autant d’adjectifs pour ce premier EP arrivant comme une jolie surprise (même si elle est arrivée un peu en retard). Hâte d’en entendre la suite !

  1. Reasons
  2. Wandering
  3. Halflight

Bandcamp

beunz

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *