Norma Jean – Deathrattle Sing For Me

Pas de commentaires      250
Style: metalcore/post-hardcoreAnnee de sortie: 2022Label: Solid State Records

Réglé depuis Meridional (2010) à un album tous les trois ans, voici donc la nouvelle livraison de Norma Jean. Deathrattle Sing For Me est déjà le neuvième album de la part du groupe de Douglasville (Georgie) qui n’a aujourd’hui plus rien à prouver. Le groupe l’annonce d’ailleurs dans la note accompagnant le promo de l’album comme quoi cet album incarne l’amitié voire la fraternité des membres de Norma Jean, ceux-ci ayant écrit des morceaux pour leurs âmes. Le vocaliste Cory Brendan parle même d’un album nécessaire pour rester en vie au sens littéral du terme. Bref, ce nouvel opus est annoncé comme vraiment important pour Norma Jean.

Durant le processus d’enregistrement de Deathrattle Sing For Me, le groupe s’est apparement écouté pas mal d’illustres albums des 90’s tels que Siamese Dream de Smashing Pumpkins ou Dirt d’Alice In Chains. Des albums qui ont apparemment fortement inspiré le quintet au point d’étendre son spectre comme jamais et composer environ 200 titres. Ce nouvel album n’en a que treize, mais ces envies d’ouvertures peuvent s’entendre malgré une base « traditionnelle » où nerfs à vif et moments catchy s’entrechoquent avec le maximum d’efficacité (« Call For The Blood », le premier single, en est la preuve).

Mais comme annoncé, Norma Jean cherche aussi à explorer d’autres pistes en allant dans des contrées plus atmosphériques sur « Memorial Hoard » ou l’excellente conclusion « Heartache ». Des moments à part, d’inspirations noise et shoegaze, qui offrent là une fausse sérénité (idem pour l’interlude expérimental « el-roi », plutôt inquiétant). On a même une mise en avant de leurs envies grunge sur « Parallella » ou « Penny Margs », montrant que le groupe sait (paradoxalement) se renouveler avec du nostalgique. Des inspirations se retrouvent également parsemées ça et là, au sein de leurs morceaux les plus incisifs, majoritaires et toujours bien équilibrés entre virulence, énergie et mélodies mémorables (« Spearmint Revolt », « Sleep Explosion »).

Bref, ce nouvel album alterne donc le Norma Jean percutant qu’on connait avec une facette plus aventureuse très séduisante. Une envie de nouveauté qui prouve qu’un groupe aussi bien établi peut aussi souhaiter évoluer et éviter de faire du sur-place.

  1. 1994
  2. Call For The Blood
  3. Spearmint Revolt
  4. Memorial Hoard
  5. Aria Obscura
  6. Any%
  7. Parallella
  8. W W A V V E
  9. A Killing Word
  10. Penny Margs
  11. el-roi
  12. Sleep Explosion
  13. Heartache
beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.