Myrkur – Folkesange

Pas de commentaires      2 361
Style: Folk ScandinaveAnnee de sortie: 2020Label: Relapse

On a déjà eu l’occasion de parler de Myrkur, pseudonyme de l’américano-danoise Amalie Bruun qui s’illustrait sur son premier EP et ses deux albums suivants, en pratiquant un black metal alternant passages les plus trve et d’autres beaucoup plus éthérés, faisant alors profiter ses auditeurs de sa très jolie voix cristalline. Son physique avantageux l’ayant beaucoup (et assez injustement) décrédibilisée en tant qu’artiste black, on ne s’étonne qu’à moitié de la voir sur Folkesange (« chansons folk » en danois dans le texte, le titre ne ment pas sur le contenu) laisser tomber la partie black metal pour se concentrer sur son visage folk à l’image de cette très jolie pochette à l’ambiance délicieusement surannée. Certains diront (et déploreront peut-être?) qu’elle rentre dans le rang (après peut-être avoir critiqué son black metal jugé opportuniste), même si rien ne permet à ce stade de savoir si Folkesange fera figure de parenthèse ou de virage annonciateur de la suite de sa carrière.

En attendant et quoi qu’il advienne par la suite, il est difficile de ne pas apprécier aujourd’hui et même se régaler de ce recueil de toute beauté, mélange de vieilles compositions folk intemporelles remises au goût du jour (le sublime « House Carpenter », une des rares compos chantées en anglais d’ailleurs) ou de nouvelles compositions originales mettant en avant les origines nordiques de l’intéressée. L’ambiance norvégienne viking qui prédomine (avec quelques accointances celtiques) sur nombre de compositions n’échappera à personne, dès le démarrage du magnifique « Ella » et encore plus avec « Fager Som En Ros » ou « Leaves of Yggdrasil » qui nous transporteraient presque dans un épisode des aventures de Ragnar Lodbrok.

Evidemment certains jugeront certainement la prestation d’Amalie trop propre, mais c’est manifestement l’exercice qui veut ça : après avoir sali ses prestations par le black le plus cradingue, elle semble ici vouloir se montrer sous son visage le plus consensuel et on peut se satisfaire aisément de la beauté pure mise ici en musique au travers de ces 12 compositions de grande qualité.

Tracklist :
1 – Ella
2 – Fager Som En Ros
3 – Leaves of Yggdrasil
4 – Ramund
5 – Tor I Helheim
6 – Svea
7 – Harpens Kraft
8 – Gammelkäring
9 – House Carpenter
10 – Reiar
11 – Gudernes Vilje
12 – Vinter

krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 947 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *