Erra – S/T

Pas de commentaires      119
Style: metalcore progressif/djentAnnee de sortie: 2021Label: UNFD

Ayant quelque peu lâché le metalcore ces dernières années, je n’avais jamais entendu une seule note d’Erra avant de recevoir leur nouvel album. Le groupe de Birmingham (en Alabama, pas en Angleterre) a pourtant sorti pas moins de quatre albums avant cet éponyme, marquant pour le coup leur signature chez UNFD (Northlane, Stray From The Path…). Gros son qui vous tErrasse, basses ultra puissantes et… mélodies chantées un peu forcées, voilà le programme de ce nouvel opus.

Décrit ainsi le format peut rebuter, c’est vrai que la recherche du sempiternel refrain à chant clean après des couplets grognés est un parti pris pouvant faire grincer des dents. Vous pouvez trouver ça abErrant mais Erra en insère en effet de très nombreux, alors certains donnent dans la mièvrerie trop facile (« Lunar Halo » avec ses effets vocoder, « Vanish Canvas », « Memory Fiction ») à la suite de couplets maousses au son djent particulièrement percutants. Mais d’autres fonctionnent beaucoup mieux, réussissant à allier gros groove et mélodies entêtantes (« Snowblood »). Ce genre de mélanges a été usé jusqu’à la corde par énormément de groupes, mais Erra parvient souvent à rester efficace tout en démontrant qu’ils sont des musiciens avec de belles qualités techniques et ne lésinent parfois pas sur leur facette brOOtale comme sur le très bon « Eidolon » qui ne contient aucun chant clean mais une atmosphère planante allant de pair avec ces riffs saccadés.

Suffisant pour faire l’excellent album promis par la fiche promo dithyrambique ? On ira peut-être pas jusqu’aux couronnes de fleurs mais il y a de quoi se satisfaire si l’on est amateur du genre et de grosses productions bien modernes, bien lisses et calibrées. Mais Erra y apporte souvent un impact et une créativité instrumentale (mention aux très bons guitaristes) qui fait que l’on passe globalement un bon moment (en faisant certes parfois abstraction des passages mélo trop forcés). Alors, de quoi remettre le genre au goût du jour ? On vErra bien, mais les amateurs de groupes comme The Northern, In Hearts Wake et surtout des derniers Northlane seront probablement clients de ce metalcore blockbuster.

  1. Snowblood
  2. Gungrave
  3. Divisionary
  4. House Of Glass
  5. Shadow Autonomus
  6. Electric Twilight
  7. Scorpion Hymn
  8. Lunar Halo
  9. Vanish Canvas
  10. Eidolon
  11. Remnant
  12. Memory Fiction

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *