Emanation – The Emanation Of Begotten Chaos From God

Pas de commentaires      93
Style: black metal/noise/ambientAnnee de sortie: 2021Label: Sentient Ruin Laboratories

Avec sa petite renommée, Sentient Ruin Laboratories se permet de temps en temps de ressortir quelques albums passés inaperçu lors de leur premier passage dans les bacs. Aujourd’hui, c’est The Emanation Of Begotten Chaos From God du groupe espagnol Emanation qui obtient les faveurs du label californien. Projet solo d’un certain CG Santos qui officie aussi chez Teitanblood, Like Drone Razors Through Flesh Sphere ou encore Midnight Sequencer, Emanation a donc sorti ce premier album en 2014 (suivi d’un Temple Sleep Crystallization deux ans plus tard). Les présentations faites, on peut s’attaquer au contenu de cet album, un contenu difficilement descriptible !

Car Emanation propose une musique sacrément exigeante, demandant par moment un gros effort de la part de l’auditeur. Proposant une variation entre voile noise grésillant, vocaux arrachés dans le décor (volontairement sous-mixés) et guitares fondues dans la ferraille la plus rouillée, notre ami ibère expérimente sur de longues pistes (atteignant souvent le quart d’heure) sans réel fil narratif sinon que de nous égarer dans ces vapeurs parfois étouffantes, irritantes voire hantées pendant les séquences plus éthérées (qui pourront évoquer Murmuüre par moments).

S’attaquant aussi à des phases expérimentales plus industrielles qui inviteront à penser aux Swans, Emanation joue avec les nerfs de l’auditeur, par ses phases répétitives et lancinantes telle l’observation dans la semi-pénombre d’une vieille usine sidérurgique avec jeu sur les murs de son et autres échos: les oreilles souffrent d’abord avant de ressentir une sorte de transe ritualistique. Pas évident à encaisser mais c’est bien une fascination glauque qui apparaît au final…

  1. Cyclic Metamorphosis
  2. Ritual Asphyxia
  3. Immortal Blood Coil
  4. Synesthesia Of The Lesser Sphere
  5. Inorganic
  6. Sands Of Totemic Silence

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.