Lunar Tombfields – The Eternal Harvest

Pas de commentaires      173
Style: black metal atmosphériqueAnnee de sortie: 2022Label: Les Acteurs de L'Ombre Productions

Jeune duo actif dans des groupes confidentiels tels que Natremia, Absolvtion ou Defenestration, Lunar Tombfields débarque chez Les Acteurs de l’Ombre avec un premier album qui interpelle déjà par sa cover. Signée par Denis Forkas (a qui l’on doit notamment l’artwork du dernier Akhlys), celle-ci sert idéalement le propos du groupe, décidé à illustrer cette « ode à la gloire des étoiles, la force des éléments et la tragédie de la destinée humaine ».

Et si avec une telle description, vous vous attendiez à une entame frontale et désespérée, l’introduction de « The Ancestral Conjuration » pourrait bien vous surprendre ! En effet, c’est une voix féminine qui ouvre cet album sur fond d’atmosphère mystique (onde ambient et cloches sont de mise). Un peu plus de deux minutes plus tard, le contraste est brusque puisque l’on verse dans un black metal froid mais habité de trémolos dans un esprit cascadien.

Durant quatre longs titres évolutifs, on suit le duo à travers de multiples méandres de riffs se succédant les uns aux autres avec un pouvoir hypnotique toujours au maximum. Lunar Tombfields se montre très à l’aise en ce qui concerne l’agencement de ses séquences, parvenant à se relancer à chaque fois via un break ou par l’inclusion d’un nouvel élément (par exemple un passage parlé pendant l’excellent « A Dialogue With The Wounded Stars » ou l’intro acoustique de « As The Spirit Wanes, A Form Appears »).

La voix du dénommé M. est assez singulière, perçante et très proche d’une gorge arrachée (s’orientant du côté dépressif de la force), celle-ci mérite un temps d’adaptation. Elle confère à The Eternal Harvest son caractère général, froid mais émotionnel, donnant carrément envie d’aller sortir pleurer dehors durant une tempête de neige.

Un premier album très dense mais paradoxalement accessible tant ses atmosphères coulent d’elles-mêmes. Une superbe découverte hautement recommandée aux amateurs des premiers Wolves In The Throne Room.

  1. The Ancestral Conjuration
  2. As The Spirit Wanes, A Form Appears
  3. Dialogue With The Wounded Stars
  4. Drowning In The Wake Of Dreams

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.