Diabolic Oath – Aischrolatreia

Pas de commentaires      78
Style: black/death metal Annee de sortie: 2022Label: Sentient Ruin Laboratories

Deux ans après l’ultra imposant Profane Death Exodus, le trio de Portland Diabolic Oath revient terminer d’annihiler ce qui restait après (plus grand chose !). Aischrolatreia est un mot signifiant « le culte de l’obscene ou de la saleté », vous vous doutez donc que le choix d’un tel titre pour leur nouvel EP n’avait pas été pris à la légère…

Ce sont donc cinq nouvelles compos parfaitement dans les tons annoncés: noires de crasse, gluantes, suintants de tous les côtés. On retrouve donc intact le black/death ultra bestial du trio, fait d’un conglomérat de riffs opaques au-dessus desquels la monstrueuse voix pleine de réverb vient renforcer tout l’aspect monstrueux de Diabolic Oath.

Ces cinq compos ne nous laissent pas vraiment de répit: le déversement gras et malsain quasi cacophonique (grâce à une prod assez crue) est continuel, venant étourdir l’auditeur sous des assauts qui ne se posent que rarement. Mais quand c’est le cas, comme pendant le plus atmosphérique « Swathed In Aberrant Flesh » (qui lorgne pas loin d’un Immolation), l’impression de monotonie s’éclipsant en faveur d’hallucinations morbides rendant cet EP plus captivant qu’il n’en a l’air. Une nouvelle boucherie dévastatrice pour les amateurs d’espaces clos et sombres remplis de boue aux relents putréfiés.

  1. Thrones Before Slobbering Gods
  2. Grand Atrocities Through Foul Miscreations
  3. Swathed In Aberrant Flesh
  4. Wrathful Portals
  5. Poisoned Bodies of Swine Imbuing

beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.