Sunflo’er – All These Darlings And Now Me

Pas de commentaires      150
Style: hardcore chaotico'n rollAnnee de sortie: 2022Label: Dark Trail Records

C’est devenu une habitude désormais, à chaque sortie provenant de chez Dark Trail Records on sait qu’on va se prendre des assauts chaotiques à profusion. Quartet originaire de Potsdam (l’américain, pas l’allemand) ayant connu quelques mouvements de line-up avec l’arrivée du vocaliste Jeff Lyszczarz (le groupe officiait sous forme de trio jusqu’à No Hell, leur album précédent datant de 2018), Sunflo’er l’aime aussi pas mal, le chaos, mais ne désire pas se cloisonner à de l’étourdissement pur et simple.

En effet, le groupe aime aussi les mélodies provenant de styles très divers allant du noise rock au post rock (le joli instrumental « Here End The Roads And Days ») en passant par des passages quasi classic rock (« Drift Away »), et n’ayant pas peur des refrains emo-related (« All These Darlings And Now Me »).

En un peu moins d’une demi-heure, Sunflo’er condense nerfs et énergie dans un post-hardcore boosté au rock’n roll southern à la manière d’Every Time I Die ou de The Bronx (la surpuissante ouverture « Straight To VHS » donne bien le ton) pour ensuite mieux nous cueillir sur des morceaux amplifiant sa sauvagerie dans des attaques galopantes rappelant Converge ou Dangers (sur « 7 Trumpets In Astoria » par exemple).

Un irrésistible nouvel album qui parvient à allier fraicheur et abrasivité avec un sens du fun très aiguisé (mis en avant dans leurs vidéos, notamment celle de « Cryptfucker »), de quoi faire de Sunflo’er bien plus qu’une extension d’Every Time I Die (dont la triste fin il y a quelques mois est restée en travers de la gorge de beaucoup).

  1. Straight To VHS
  2. A Bombastic Return To Form For These Bay Area Rockers
  3. Cryptfucker
  4. Brand New Everything
  5. Here End The Roads And The Days
  6. Big City Shotgun
  7. 7 Trumpets In Astoria
  8. Someday You Will Control The Birds
  9. All These Darlings And Now Me

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.