Tracheotomy – Dissimulation

Pas de commentaires      117
Style: deathcore à l'ancienneAnnee de sortie: 2022Label: Autoproduction

Comme dit l’adage: « la mode est un éternel recommencement ». Rien n’est plus vrai aujourd’hui en musique avec par exemple le néo metal qui vit une seconde jeunesse ces derniers temps. Point de néo chez Tracheotomy mais un deathcore des origines qui aurait très bien pu tourner en boucle sur vos players Myspace en 2005.

Dissimulation nous permet en effet de revivre les doux débuts du style quand tous ces groupes à logos gribouillés grossièrement se payaient la tête des emomêchus à coup de breebrees et de gruiks sur fond de moshparts. Evoquant les débuts de Suicide Silence, de vieux Oceano (dont on retrouve d’ailleurs le chanteur Adam Warren en featuring sur « Wasted Evolution ») ou encore d’Elysia, Tracheotomy balance un mix de breakdowns et d’accélérations véhémentes (« Lithobid ») sur une production à l’ancienne, compressée au maximum comme une démo d’époque. Un parti pris d’authenticité qui tranche avec la débauche de moyens et autres effets de production disponibles aujourd’hui.

Une plongée nostalgique dans un deathcore premier du nom, cru et ravageur pour une plaisante mais courte (même pas treize minutes) session à l’ancienne (pour tous ceux qui se souviennent d’un certain Tom Anderson qui était leur « premier ami » de top 8).

  1. Who Do You Belong To?
  2. Dissimulation
  3. Your Enemy, Your Mind
  4. Wasted Evolution
  5. Lithobid

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *