Caprice Glaireux – Full Santi Mental

Pas de commentaires      277
Style: black metal + JazzAnnee de sortie: 2023Label: Cœur Sur Toi Records

Entre son nom évoquant un pseudo-fromage pour amoureux enrhumés et le titre de l’album sonnant tel un album de reprises grindcore d’Alain Souchon, on pouvait s’attendre à de la grosse déconne en ce lançant ce premier album de Caprice Glaireux. Or nulle trace de délire à la Ultra Vomit à l’horizon, mais se cache derrière cet album longuement « bricolé dans un grenier » un improbable mélange de free jazz et de black metal.

Le duo belge propose ici une mise en musique du recueil de poèmes « Je cache tout ce que je tousse » publié par Laurent Santi (batterie, claviers), des lyrics surréalistes pas vraiment perceptibles puisque les vocaux (assurés par Jérôme Jeuhmeuh, s’occupant aussi de la guitare, de la basse et du saxo) seront particulièrement criards, sonnant totalement dans le registre strident/irritant des débuts du genre. Secondés par une guitare aussi tranchante et par une basse quasi inaudible, ces phases nerveuses apparaissent comme très convaincantes pour qui apprécie le « trve ».

Les passages jazz sont quant à eux très bien intégrés aux riffs, prêtant d’abord à sourire devant l’incongruité du mélange mais se révélant particulièrement bien foutus. Saxo et/ou claviers ouvrent ces titres ou font office d’excellents breaks, décalés certes mais aux mélodies renversantes d’efficacité entre deux salves de pure sauvagerie. On obtient au final un OVNI musical unique qui, derrière le caractère artisanal et sans prétention de ses deux géniteurs, tient sacrément bien la route !

  1. (sans titre n°1)
  2. Ils
  3. Les tables rases
  4. On dit
  5. L’idiot du visage
  6. Les yeux
  7. J’irai pas travailler
  8. Full Santi (instru) Mental

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *