Cloven – Chance Encounter of Flesh and Nail

Pas de commentaires      137
Style: avant-garde/black metal atmosphériqueAnnee de sortie: 2024Label: Autoproduction

Obscur projet canadien enchaînant les sorties a une vitesse assez phénoménale (déja cinq depuis le début de l’année !), Chance Encounter of Flesh and Nail nous emmène cette fois du côté du black metal contrairement aux quatre autres albums qui varient volontiers au gré des envies des entités s’occupant des choses ici (la description sur le Bandcamp vous guidera).

Hautement atmosphérique dès sa lugubre introduction (« Astonishment of Heart »), Cloven se plait ici a plomber l’ambiance avec ses titres jouant avec les nerfs de l’auditeur, entre saturations et ondes minimalistes. Avec ses arrangements minutieux avec de notables incartades orchestrales (notamment d’instruments à vent) venant régulièrement compléter ce mur de noirceur, chaque titre passant dévoilant un grand nombre de nuances, doom (l’excellente conclusion « Monument of Guilt and Bereavement »), parfois indus ou renvoyant même à une bande son de films d’horreur (l’instrumental « With the Will of Chain »).

Habité, pour ne pas dire hanté, l’univers de ce nouvel album vient notamment titiller Leviathan ou Lurker Of Chalice par sa faculté a sonner nauséeux et mélodique a la fois (sur « Everything Shall Be Taken » notamment où l’on a même quelques vocalises se rapprochant de celles de Wrest), ce qui rend chacune des compos de cet album prenantes malgré la pourtant éreintante pesanteur qui en émane.

Un album terriblement addictif pour un groupe dont le seul défaut manifeste est peut-être de vouloir se disperser un peu trop dans des styles différents ? Car dorénavant, c’est une suite dans ce registre qu’on voudrait bien entendre, mais y-en-aura t’il seulement une un jour ?

  1. Astonishment of Heart
  2. Fiend
  3. Everything Shall Be Taken
  4. Catacombs
  5. No Savior
  6. Owed to the Flames
  7. With the Will of Chain
  8. Monument of Guilt and Bereavement

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *