Unrest – Grindcore

1 Commentaire      1 085
Style: grindcoreAnnee de sortie: 2015Label: Unspeakable Axe Records

Grindcore, comme le Port-Salut, c’est écrit dessus. Pas de mystère quant au style pratiqué par Unrest. Les mecs, basés entre New York et la Pennsylvanie, revendiquant Nasum comme principale influence sortent enfin un premier album, enfin car leur premier enregistré en 2011 n’aura finalement jamais vu le jour. Le trio (comprenant des membres de Woe et de TrenchRot) aura su patienter jusqu’en 2014 afin de le réenregistrer avec un meilleur son avant de le sortir cette année.

Si le nom de Nasum est celui que le groupe semble citer à tout-va, ce n’est pas forcément le nom que nous évoque instantanément Grindcore. Certes, on sent que ça worship bien la bande à feu-Mieszko mais Unrest ne livre pas pour autant un vulgaire copié-collé. Le groupe apprécie faire groover ses guitares de manière accrocheuse un peu comme sur Helvete ou Shift (l’énorme Quit) mais sonne aussi du côté punk de Napalm Death (Protest Culture) et death old-school d’un Asphyx ou d’un Bolt Thrower (Faith Is A Hearse ou Nothing (That’s All You Have To Give)).

Un mélange des genres pas inédit pour un kopek mais rondement mené et parfaitement en phase avec des lyrics vindicatifs vis-à-vis de nombreux sujets (avec mention pour Identity In Internet Age au thème résolument dans l’air du temps).

Mêlant énergie et hargne avec une efficacité à toute épreuve, Unrest signe un album qui ne trompe pas sur la marchandise: ravageur et sans temps mort. Du très bon grindcore !

  1. We’re Calling You Out
  2. You Take
  3. Inaction
  4. Quit
  5. Protest Culture
  6. Faith Is A Hearse
  7. Anything To Shock
  8. Nothing (That’s All You Have To Give)
  9. Identity In The Internet Age
  10. Consumption
  11. False Brotherhood
  12. Drown

Bandcamp
Facebook

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Commentaire

  1. darkantisthene says:

    totalement efficace, ça fout une patate d’enfer, quel plaisir de s’en prendre plein la tronche comme ça !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *