Disimperium – Grand Insurgence Upon Despotic Altars

Pas de commentaires      123
Style: black/death/grind apocalyptiqueAnnee de sortie: 2023Label: Sentient Ruin Laboratories

Deux ans après le monstrueux Malefic Obliteration, Disimperium ne s’est pas calmé, bien au contraire ! Le quartet de Portland reste inchangé tant dans son effectif (composé de membres de Misrule, Ascended Dead et Funerelic) que dans sa recette perso, amalgame apocalyptique de black, death et grind infusé dans les eaux les plus croupies qui soient. Autant vous dire que Grand Insurgence Upon Despotic Altars n’est pas le genre d’album à se passer comme berceuse !

Ce premier album nous place en effet dans la continuité de l’EP, soient neuf titres d’une extrême barbarie, où l’ultra violence se noie dans un bordel sonore halluciné. Hostile et crade à la fois, ce nouvel album fait la part belle aux riffs chaotiques lourdingues surplombés par un vocaliste au timbre uniformément dans le raclement de gorge putréfiée (bien que l’on entende un surprenant cri aigu pendant « Visceral Upheaval »).

Même si le modèle déposé par le groupe peut se révéler un peu rébarbatif dans ce déversement pouvant paraître sans queue ni tête, Disimperium disperse çà et là quelques passages atmosphériques ne délayant surtout pas l’aspect suffocant laissé par cet album (meilleur exemple pendant la conclusion « Supreme Bestial Subjugation », portant très bien son nom avec son ralentissement soudain).

Bref, ce premier album est d’une extrême sauvagerie, il se destine surtout aux téméraires (ou fans de Knelt Rote, Vermin Womb ou Impetuous Ritual) n’ayant pas peu de se faire totalement martyriser pendant une grosse demi-heure !

  1. Fortress Of Sulfuric Ritual
  2. Manifested Primordial Torment
  3. Blade Obfuscation
  4. Conclave Desecrated
  5. Carry Forth The Edict Of Annihilation
  6. I, Servitor Of Naught
  7. Sepulchral Mind Prison
  8. Visceral Upheaval
  9. Supreme Bestial Subjugation

beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *