Timeworn – Leave the Soul for Now

Pas de commentaires      11 602
Style: Alternative Sludge MetalAnnee de sortie: 2019Label: Loyal Blood Records

C’est pareil chaque année… Il faut toujours un outsider de poids pour venir foutre le bazar dans les certitudes que l’on commence à avoir à l’approche du fatidique moment de l’élaboration des tops annuels. Pour le coup, les norvégiens de Timeworn ont la politesse de se manifester à temps (l’album est paru le 6 décembre 2019) pour ne pas être oubliés et éventuellement intégrés au palmarès de l’année. Je ne sais pas pour vous mais en ce qui me concerne, je pense pouvoir dire que je n’avais pas entendu la moindre note jouée par ce groupe depuis ses débuts en 2014.

Et ce 3ème album est vraiment une très belle réussite, même si parler de Timeworn implique pour le chroniqueur de se confronter à l’habituel casse-têtes consistant à essayer de catégoriser correctement le style pratiqué ici. Un petit côté sludge, un côté stoner, un côté rock alternatif, on pourrait citer pêle-mêle Baroness, The Ocean ou Alice in Chains en guise de références. Le plus simple sera certainement d’écouter le titre en écoute ci-dessous pour se faire une idée plus précise.

Le cocktail est pénible à décrire mais passionnant à écouter car les norvégiens font montre d’un réel talent pour construire des morceaux intéressants et accrocheurs sur des durées allant de 5min07 à plus de 9 minutes, qui ne se montrent jamais inutilement alambiqués. Les bombes s’enchaînent avec notamment la triplette d’ouverture particulièrement monstrueuse « Sky Castles » / « Count the Crosses » / « Oblivion Seekers ».

Agressive mais hyper mélodique (chaque titre contenant son refrain qui tue quasiment) la musique des norvégiens contient également ce petit côté mélancolique qui n’est pas sans évoquer (notamment dans le jeu du lead guitariste qui semble vraiment ne pas être un manche) Katatonia à l’image de « Visceral Reality ».

Le chanteur du groupe (Stian) fait de son côté un job assez remarquable pour passer de growls post-hardcore (rappelant bien The Ocean ou Neurosis) à un chant clair plus « rock » qui ne vire jamais dans le mièvre, même sur une très belle (semi) ballade comme « Hellwater » qui est certainement le titre qui provoque le plus la comparaison avec Alice in Chains, comparaison pour le reste pas parfaitement justifiée. Indépendamment de ce titre même, il use sur la totalité des titres de cette alternance de tons et de type de voix bienvenue en terme de variété et pour distiller les mélodies infaillibles au milieu d’agressions plus heavy. On constate un net changement dans ce registre par rapport aux deux premiers albums du groupe, qui vérification à l’appui, étaient plus monolithiques et uniquement orientés sur la voix growlée de Stian (à moins que le chanteur ait changé depuis… je ne saurais le dire).

Ce Leave the Soul for Now est clairement une bonne petite claque qui tourne en boucle par chez nous et a tout de la carte de visite requise pour que Timeworn apparaisse comme une sérieuse révélation dans le monde du metal. A suivre de très près!

PS : les amateurs de cet album peuvent partir explorer la discographie du groupe avec deux albums précédant celui-ci, plus massifs et frondeurs mais assez intéressants également!

Tracklist :
01 – Sky Castles
02 – Count the Crosses
03 – Oblivion Seekers
04 – Hellwater
05 – Paradise Crown
06 – Visceral Reality
07 – The Fallen King
08 – Vagrant Heart

krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 942 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *