Heavenwood – Redemption

5 Commentaires      1 124
Style: metal gothiqueAnnee de sortie: 2008Label: Recital Records

Oh ! Combien de marins, combien de capitaines
Qui sont partis joyeux pour des courses lointaines,
Dans ce morne horizon se sont évanouis !
Combien ont disparu, dure et triste fortune !
Dans une mer sans fond, par une nuit sans lune,
Sous l’aveugle océan à jamais enfouis

– Victor Hugo –

A jamais enfouis, je n’en suis pas si sûr, malgré tout le respect que je dois à l’auteur à qui j’emprunte cette citation. Les flibustiers disparus en mer refont régulièrement surface. Le résultat est plus ou moins heureux. Les plus célèbres déclenchent l’enthousiasme des aficionados ou les huées de la foule grondante qui les taxe d’opportunisme.

Et le phénomène vient à toucher des boucaniers de moindre renommée, qui autrefois dans l’ombre des héros, accomplirent tout de même de beaux exploits. Le nom d’Heavenwood, puisqu’il s’agit d’eux, me ramène en un temps où des navires nommés The Sins Of Thy Beloved ou Evereve comblaient de bonheur votre serviteur alors avide de mélancolie. L’appel du large, la douce désolation de profondeurs insondables…

A mon grand dam, après deux très bons albums, les fiers Portugais et leur Metal Gothique sombraient dans l’oubli sans faire trop de vague. Mais voici qu’après dix ans de silence, j’aperçois cette fière armada, bien qu’amputée d’une bonne partie de son équipage, se dessiner de nouveau sur l’horizon. Et le vent qui gonfle leurs voiles me fait frissonner.

Les marins Lusitaniens ont incontestablement pris de la bouteille. Comme des flacons de vin précieux bercés dans de sombres cales, ils se sont bonifiés : les guitares se sont alourdies et canonnent des bordées de riffs puissants, les vocaux clairs et growlés déjà très soignés à l’époque ont gagné en maturité, une voix féminine intervient judicieusement de temps à autre, le clavier quant à lui se fait beaucoup plus discret. Je regrette cependant que les sonorités du piano très présentes sur SWALLOW aient totalement disparu.

Ce qui n’a pas changé en revanche, c’est la capacité du groupe à me fasciner : la mélodie omniprésente grâce à des leads efficaces, les refrains entraînants, le soin permanent du groupe à évoquer des ambiances enfiévrées, ces clair obscurs dont ils ont le secret et qui oscillent entre énergie et recueillement. Si les couleurs des pavillons se font moins flamboyantes qu’auparavant, eu égard à l’âge du capitaine qui a évidemment pris de la bouteille et s’est assagi, les océans qu’Heavenwood sillonne se révèlent toujours aussi captivants. Sur le port, on parle de REDEMPTION comme d’un trésor.

  1. 13th moon
  2. me and you
  3. bridge to neverland – feat. jeff waters
  4. fragile
  5. one step to devotion – feat. gus g.
  6. foreclosure
  7. obsolete – feat. tijs vanneste
  8. her scent in the spiral
  9. take my hand
  10. slumber

Chroniqueur

alchemist

Chroniqueur inter mi-temps, amateur de chats, de Metal mélodique sous toutes ses formes, de fromages de caractère, de bons bouquins, de radios intelligibles... et de zombies.

alchemist a écrit 99 articles sur Eklektik.

Up Next

Vous pourriez aussi apprécier

5 Commentaires

  1. Arnaud says:

    Je ne connaissais pas ce groupe, donc c’est une bonne découverte pour moi. C’est bien bon en effet, il y a de bonnes mélodies et une ambiance mélancolique prenante. Bien sympa.

  2. SagresMetal says:

    Un des groupes les plus « estimé » au Portugal, même par tous les true qui gueulent sur le coté Mainstream de Moonspell.
    Leur retour avec la sortie de cet album (ainsi que la mini tournée de lancement du cd) est un gros événement dans ce coin de la peninsule ibérique.
    Pour l’instant j’ai qu’une écoute de cet album, j’étais pas trop fan de leur précédent album… j’ai l’impression que celui-ci passe mieux.

  3. gemini_com says:

    Ouf..j’avais presque oublié leur existence depuis tout ce temps (mon dernier CD remonte à 96 je pense)…je vais jeter un coup d’oreille à leur myspace de ce pas…

  4. darkantisthene says:

    très bon retour en effet ; les types ne sont pas juste revenus pour payer leurs impôts (sur le revenu, ah!), la qualité est bel et bien au rendez-vous et ça fait tout bizarre de replonger dans sa jeunesse tant d’années après la bonne surprise qu’avait été l’apparition de ces petits cousins de la bande à Nick Holmes.

  5. SM says:

     » Redemption « …Fantastique!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *