Within Nostalgia – Conjuring A New Reality

Pas de commentaires      1 602
Style: post black metalAnnee de sortie: 2019Label: Autoproduction

Considéré malgré lui comme fondateur du mouvement post-black metal, Agalloch aura cessé ses activités avant de voir éclore de nombreux nouveaux groupes ayant pour ambition, comme eux, de mêler black metal et phases atmosphériques immersives. Pourtant, peu de groupes sont vraiment allés explorer le sillage du groupe de Portland, la plupart préférant chercher dans les années 80 des influences venues du shoegaze. Within Nostalgia en intégrera lui aussi à son black metal, tout comme ces quelques influences « agallochiennes » dont je parlais, et ce jusque dans sa cover avec la présence d’un cerf…

Le début de l’album fait état d’un black mélodique plutôt entraînant, simple en apparence mais très riche grâce à ses différentes phases tantôt nerveuses, tantôt plus apaisées (ces dernières parfois complétées par un peu de vocalises clean renforçant leur côté planant comme sur le dernier tiers de « Heart In The Eye Of The Skull »). Même si quelques cassures peuvent apparaître un peu trop abruptes, le groupe canadien parvient à rendre attrayant ses morceaux à tiroir.

« Death lifes’ Lover » nous ramène sur des terres plus shoegaze avec ce chant clair désenchanté en première ligne. Les atmosphères sont plutôt prenantes avec quelques passages acoustiques. Même chose pour « Soul Mirror » et son chant trafiqué ou encore lorsque l’on perçoit à nouveau les harmonies de guitares façon Agalloch (acoustiques et électriques) sur l’intense final « Lost In Aversion », c’est bien fait même si le groupe semble avoir eu envie de changer de sujet en chemin.

Ce premier album possède malgré tout un pouvoir émotionnel assez puissant même s’il demeure quelques légers défauts de jeunesse : des successions de plans pas tellement bien assurées, l’envie d’en mettre peut-être un peu trop dans un seul morceau et puis des influences un peu trop flagrantes (Alcest en plus d’Agalloch)… On sent que Within Nostalgia est plein de bonnes intentions mais semble devoir faire maturer un peu plus son post-black avant de pouvoir passer dans une autre dimension, ils semblent bien en être capables…

  1. Heart In The Eye Of The Skull
  2. Air Of Deceit
  3. Code Of The Common
  4. Death Lifes’ Lover
  5. Soul Mirror
  6. Lost In Aversion

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *