Vokonis – Odyssey

Pas de commentaires      257
Style: Prog Sludge MetalAnnee de sortie: 2021

A moins de ne vraiment pas aimer le jaune, difficile de ne pas s’extasier devant la superbe pochette d’Odyssey, nouvel album des suédois de Vokonis. Et le plaisir va heureusement se poursuivre à l’écoute du contenu audio de ce très bel album, qui s’avère être le 4ème album de cette bande de suédois formée en 2015. J’avoue n’avoir jamais entendu parler d’eux auparavant, Odyssey fut donc mon premier contact avec la musique du groupe.

On se rend rapidement compte qu’on a affaire à un groupe progressif (il suffit de voir la durée des titres avec 2 morceaux de près de 8 minutes et un dernier titre de plus de 12 minutes), encore un, qu’on pourrait situer quelque part entre Baroness, Mastodon, ou encore Psychonaut. L’une des caractéristiques principales du combo suédois tient certainement dans cette dualité vocale, entre la voix agressive et hurlée du guitariste Simon et la très belle voix claire du bassiste Jonte. Si le premier a plutôt un rôle dominant sur la majorité de l’album, la tendance s’inverse un peu sur le titre final « Through the Depths », qui se termine en jam sur lequel guitare et clavier copulent sans retenue et font d’ailleurs peut-être un peu trop tirer en longueur ce titre dont la première moitié était franchement palpitante. Ce sera la seul petit reproche sans gravité qu’on pourra faire à un disque par ailleurs parfaitement mené par les suédois sur un peu plus de 40 minutes.

Il y a un côté très rock n’ roll vintage chez Vokonis qui les distingue un peu de leurs contemporains précités, d’abord du fait de la présence d’un orgue hammond (tenu par un certain Per Wilberg, invité sur l’album, et qui officie habituellement chez les Spiritual Beggars), comme sur le superbe morceau titre qui sonne très 70’s, mais aussi du fait de solos bien rock n’ roll à l’image de celui qui vient conclure le titre « Azure ». Ce côté rock à la limite du psychédélique était apparemment encore plus présent sur les précédents albums, il semble qu’Odyssey représente un léger changement avec une accentuation du côté metal et une plus grande place laissée aux riffs bien burnés, même si on les retrouvait aussi ponctuellement au moins sur le précédent album (que j’ai survolé avant d’attaquer cette chronique, et qui me semble intéressant également).

Ce changement est en tout cas une réussite même si forcément, les suédois s’attaquent à un registre qui est par ailleurs bien occupé par de gros ténors du genre qu’il sera difficile de déloger. Et pourtant ce ne sont pas les atouts qui manquent à Vokonis, souhaitons-leur le succès qu’ils méritent indéniablement, avec cette très belle dernière réalisation en date!

Tracklist :
01 – Rebellion
02 – Odyssey
03 – Blackened Wings
04 – Azure
05 – Hollow Waters
06 – Through the Depths

krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 1014 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *