Ghost – Impera

Pas de commentaires      374
Style: Hard FM/Heavy MetalAnnee de sortie: 2022Label: Concord Records

J’y allais presque à reculons cette fois-ci, alors que je suis pourtant client de l’univers de Tobias Forge depuis ses débuts. Quelques chroniques peu flatteuses, peut-être aussi la peur que Ghost finisse par s’auto-caricaturer et surtout que Forge n’arrive plus à écrire des tubes comme il le fait pourtant depuis plusieurs années maintenant…

Mais à la première écoute d’Impera, les doutes se sont immédiatement envolés et la confiance restaurée. Je n’en étais qu’au 3ème titre, et je savais qu’une fois encore c’était gagné, que Ghost m’avait encore une fois harponné fort et bien. Et j’irais même jusqu’à dire que, bien que j’ai beaucoup aimé Prequelle, Impera me ramène au même niveau de vénération du groupe qui était le mien avec Meliora. Après une bonne dizaine/quinzaine d’écoutes, je mettrais au final cet Impera au même niveau, c’est-à-dire dans le très haut du panier de la production de Tobias Forge. On constate d’abord que cet Impera est un peu plus heavy que son grand frère, tout en restant très pop, comprendre incroyablement accrocheur.

C’est bien simple, du début à la fin, c’est tube sur tube, refrain irrésistible sur refrain irrésistible (« Call Me Little Sunshine », le titre sorti initialement pour la BO du dernier Halloween « Hunter’s Moon », « Spillways »… et on pourrait tous les citer en fait), petites idées géniales et barrées (cet incroyable « Twenties » et ces cuivres étonnants) et efficacité plein pot. Les chœurs façon religieuse qu’on trouve à plusieurs endroits (comme sur « Watcher in the Sky ») sont aussi parfaitement  à propos, en parfait décalage avec les paroles toujours manifestement satanistes. Bref l’univers de Ghost fonctionne toujours à plein, aussi référencé soit-il. Car sans doute que pour beaucoup de vieux routards du hard, Ghost ne fait finalement que recycler des idées du passé en proposant un hard fm rappelant les années 80 avec des refrains pop, avec aussi du Blue Oÿster Cult par ci, du Journey par là, mais pour moi qui suis complètement passé à côté de cette scène et qui était trop jeune pour m’y intéresser dans les années 80s, c’est une véritable redécouverte. Et un pied pas croyable. Malgré le respect que je peux avoir pour les anciens (s’agissant de BÖC, un album comme Fire of Unknown Origin mérite en effet de s’y arrêter), la capacité de Tobias Forge à écrire des tubes a quelque chose de résolument magique, que beaucoup lui envieraient y compris parmi les groupes en vue de ces périodes passées.

Et puis que dire aussi de cette superbe ballade « Darkness at the Heart of My Love » sinon qu’elle est tout à fait excellente, même si elle ne détrône pas la meilleure ballade du groupe à mon goût (« He Is » bien sûr, sur Meliora), ou de cette mélodie splendide sur le solo de guitare qui conclut l’album (et l’introduit aussi puisqu’il s’agit de la même mélodie utilisée sur l’introductif « Imperium »). Les solos de guitare, parlons-en justement, il y en a en effet plusieurs qui parsèment l’album et ils ont tous la même caractéristique : courts, très mélodiques, ils m’ont parfois fait penser aux solos d’un certain Brian May (Queen). Moi qui ne suis pourtant habituellement pas du tout client des démonstrations techniques et des solos en particulier, je suis vraiment en parfait accord avec ce que propose ici Ghost.

En clair et sans décodeur, cet Impera à la durée également parfaite (46 minutes), est sublime de bout en bout, et s’impose sans mal comme un des albums de l’année. Dommage et tant pis pour ceux qui passeront une fois encore à côté!

Tracklist :
01 – Imperium
02 – Kaisarion
03 – Spillways
04 – Call Me Little Sunshine
05 – Hunter’s Moon
06 – Watcher in the Sky
07 – Dominion
08 – Twenties
09 – Darkness at the Heart of My Love
10 – Griftwood
11 – Bite of Passage
12 – Respite on the Spitalfields

krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 1055 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.