Seum – Double Double

Pas de commentaires      266
Style: sludgeAnnee de sortie: 2023Label: Autoproduction

A croire qu’ils passent leur temps en studio, les trois français du Québec de Seum font déjà leur retour, avec un long-format cette fois. Double Double emprunte son nom d’une boisson sucrée à base de café populaire au Canada, une « bombe calorique » comme ils disent. Ce nouvel album vient surtout suite à des tournées (au Canada et en France) où le groupe a pris goût à ajouter une touche punk et plus de groove à leur doom’n bass (toujours aucune guitare à l’horizon).

Une évolution sonore passant aussi par une production affinée, un peu moins « roots » puisque le trio s’est adjoint les services d’un expert en gras enfumé en la personne de John Golden (Weedeater, Sleep, Melvins, influences évidentes) dont le mastering renforce la rondeur de la basse, instrument prépondérant chez Seum. Cependant les attaques sont une fois de plus arrachées et frontales, les vocaux de Gaspard étant toujours nerveux, souvent plus du côté du punk (« Seum Noir », « Dollarama ») tandis que ses deux comparses occupent l’espace de riffs oscillant entre l’énergique et le lancinant façon Eyehategod (sur le morceau-titre notamment).

Malgré la légère nouveauté au niveau de la prod et de leurs envies punk, Seum poursuit son ouvrage et ne fait pas dans la finesse, histoire de parfaitement coller à son patronyme. Double Double nous tartine huit titre pleins de saindoux acide et saignant: ce qui peut paraître écœurant de prime abord mais on est pas contre du rab au final ! Connaissant l’intense rythme de production des trois lascars, pas d’inquiétude, ce sera certainement pour très bientôt !

  1. Torpedo
  2. Snow Bird
  3. Razorblade Rainbow
  4. Toil And Trouble
  5. Dog Days
  6. Dollarama
  7. Seum Noir
  8. Double Double

beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *