Corrupted – El Mundo Frio

4 Commentaires      1 876
Style: ultimate post-doomAnnee de sortie: 2005Label: HG Fact

« Ce matin je me suis réveillé, comme tous les autres matins. J’avais mal dormi mais surtout j’avais mal. Mes paumes me brûlaient… Mes doigts étaient fermement repliés et il me fallut plusieurs dizaines de secondes pour les délier. J’ai difficilement déchiffré les lettres qu’un fer noir avait gravé aux creux de mes mains meurtries; mais j’ai vite compris: « corrupted » il était inscrit. »

Au début, je pensais que Corrupted était un jeune groupe espagnol, je sais pas pourquoi, sûrement à cause du nom : El Mundo Frio. Alors qu’en réalité pas du tout! C’est une référence mondiale du doom/sludge qui nous vient du pays des sumos et des sushis… et oui, encore eux! Un groupe Japonais, signé sur un label Japonais (HG Fact), qui a d’ailleurs déjà partagé la scène avec des mecs comme… Envy! Rien que ça.

Corrupted joue un doom super lent agrémenté de mille et une choses … Pour poser deux grandes balises, prenez une inspiration des moments les plus lents des classiques du doom (Cathedral, Candlemass, Burning Witch,…) et des groupes dans la lignée de Godspeed You!Black Emperor. Si si,je vous jure! Prenez le meilleur du doom, du drone, de l’ambiant et du post-rock… Déposez-le tout sur un autel, psalmodiez une formule incantatoire et espérez que quelque chose qui puisse sublimer le tout en surgisse. Voilà.

Lent, lent, très lent mais aussi beau, beau, sur-beau. Corrupted c’est une expérience à vivre, quelque chose d’unique et de fantastique. La vrai question est, peut-on encore parler de doom ici?? Oui et non, c’est donc pour cela que je pense pouvoir qualifier leur musique de « post-doom », même si certains parlent de « slowcore » (appellation sans intérêt car même pas kitsch!).

Pendant les 70 minutes de cet unique titre (!), le groupe balance une bande son dévastée, quand elle n’est pas apocalyptique. Une VERITABLE ambiance de fin de monde et/ou de romantisme tragique, … selon les moments, selon notre humeur. On notera les incursions romanesques et bien senties de la harpe et de tout un tas d’instruments à cordes. On remarquera les spoken words (en japonais) du chanteur et sa voix bien gutturale, qui va chercher l’ours très loin dans la caverne. La production, impec’, ne vient heureusement pas gâcher notre périple aux milieux de ces contrées en friche dépeinte par les nippons. En effet, ils nous offrent en polaroïd musical la beauté de paysages désolés où gronderait encore le fantôme errant d’une biosphère disparue sans savoir pourquoi.

Je ne me rends pas encore compte du choc que je viens de subir… Le genre de claque qui vous marque un parcours musical.

El Mundo Frio, c’est l’entropie de l’univers qui frappe à votre porte, le vent de l’Armageddon qui souffle à vos oreilles. C’est une heure, onze minutes et 39 secondes d’un voyage musical qui risque de vous laisser des séquelles irréversibles.
Noire, magnifique, sublime, malade, rampante, fragile, monumentale, soufflée, dévastée, esseulée, isolée, désolée telle est la musique de Corrupted.

ps:trouvable en france sur la distro my own salvation (www.myownsalvation.com)
ps bis : dédicace à soulseek pour la découverte !

  1. el mundo frio
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

4 Commentaires

  1. Ellestin says:

    Need. This. Shit. (bad…)

  2. kollapse says:

    ça m’a l’air interessant ça! Jvais essayer de me degoter ça au plus vite…

  3. damien luce says:

    Cette chro me donne envie de m’attarder un peu plus sur ce squeud!!! Sinon pour ceux qui voudraient élargir leur culture musicale sur le doom/sludge/stoner et autres musiques lentes Je vous conseille le webzine Slowend : http://www.slowend.com Voilou!!!

  4. fewz says:

    bon ok, c’est clair qu’un titre de 71 minutes, ça s’écoute pas comme ça… on peut pas être super concentré pendant autant de temps… mais justement… là n’est pas le propos. Ce qui importe c’est de laisser le disque tourner et d’y faire plus ou moins attention, il ya aura tujours des phases où on fera: « Wouah! C’es trop bon!… »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.