A River Crossing – Forsaken

Pas de commentaires      125
Style: indie/post-rockAnnee de sortie: 2021Label: Antigony Records

Second album pour les suisses d’A River Crossing, le quartet de Lucerne a en effet déjà réalisé Sediment (2017) avant de se faire repérer par le label italien Antigony Records (The Chasing Monster, Plight Radio…). Il faut avouer que le post-rock à tendance shoegaze et indie du groupe sied parfaitement dans son label, habitué à nous délivrer des albums à l’intense pouvoir émotionnel.

Et des émotions, il y en a dans ce Forsaken ! Ce dès l’entame « Ashes » qui nous délivre musicalement un mélange subtil entre accords dynamiques, arpèges et mélodies cristallines accompagné d’une voix claire plutôt touchante soudain rejointe par une voix féminine apportant encore plus de sensibilité à ce titre d’ouverture à l’atmosphère très apaisée. Un apaisement qui se fera notamment par « Hidden », premier single choisi par le groupe et titre dont l’essentiel est instrumental, gagnant peu à peu en épaisseur avant le retour de la voix sur le final.

La suite de cet album continue dans cette alternance de riffs punchy (notamment « Torn » qui évoquera un peu Deftones) et de mélodies mélancoliques sur des structures un peu plus alambiquées qu’elles n’y paraissent (« Tar »), on mettra quand même à part le joli « Spines », plus court et au pouvoir d’accroche plus instantané que les autres titres de ce Forsaken.

On tient au final un sensible et très agréable second album à l’atmosphère introspective tristounette et aux émotions jamais surjouées.

  1. Ashes
  2. Hidden
  3. Torn
  4. Death
  5. Spines
  6. Tar

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *