Zodiak – Sermons

1 Commentaire      1 238
Style: rock psyché/post-hardcoreAnnee de sortie: 2008Label: Translation Loss

Zodiak est un nouveau projet formé par des membres de différents petits groupes du label Translation Loss, tous de Philadelphie : entre autres Rosetta, Balboa, Slacks. C’est d’ailleurs logiquement ce label, petite structure américaine qui accueillit entre autre Mouth of the Architect et Intronaut, qui sort ce premier album du groupe.

On imagine facilement les musiciens participant à ce projet se réunir pour jammer sur des idées où se rejoignent les influences de leurs groupes respectifs, le résultat en est un rock à mi-chemin entre le post-hardcore d’ingérence Isis des respectables suiveurs Rosetta et le rock mélancolique de Slacks, sachant que les chanteurs de ces 2 groupes y mélangent leurs 2 voix opposées, râles hardcore pour le 1er et mélodies atmosphériques façon Maynard J Keenan pour le 2ème. Les compositions d’ailleurs tendent à rappeler par moment l’ambiance des albums d’A Perfect Circle, période Thirteen Step, cependant dans un forme plus froide, avec une impression de jam entre musiciens qui transforme chaque morceau en une progression étudiée sur une idée d’origine.

L’album présente surtout un bon travail sur les sonorités, des nappes de synthés survolent la plupart des compositions, ainsi que des guitares noyées sous une tonne d’écho et de sustain, avec des sons rappelant au choix du bruit blanc, une brise légère ou une plongée dans l’éther, qui rendent certains morceaux carrément léthargiques, s’étirant longuement, parsemés de quelques solos de guitare amenés à la Pink Floyd. Les voix sont souvent en retrait, la voix criée secondant sporadiquement des chants majoritairement mélodiques, sur quelques envolées post-hardcore mais jamais vraiment dures à la mesure d’un « Their God Reigns » modérément rageur.

Sermons marque d’entrée avec quelques très bons titres, « Excavate » est déjà sûrement le morceau que je préfère, puis peine un peu à maintenir son intérêt sur la durée, s’engluant dans des titres traînant en longueur et langueur, mais repart bien au final sur « Their God Reigns » et « Outlined », morceaux rock moitié vindicatifs, avec gros son de guitare, moitié pensifs, suivant un mid-tempo débonnaire. Zodiak n’est manifestement guère qu’un petit projet sans ambition mais se révèle tout de même assez intéressant, attachant même pourvu qu’on accroche à l’ambiance froide et détachée qui s’en dégage. A tester.

Au fait, vu le nom du groupe et l’artwork, une sorte de concept semble s’articuler autour du Zodiac, serial killer qui a été l’objet dernièrement d’un film de David Fincher, mais si la musique a une certaine ambiance filmesque, le rapport avec ce dernier est assez flou.

  1. excavate
  2. sermons
  3. etc.
  4. wouldn’t wait
  5. their god reigns
  6. zeros and ones
  7. outlined
  8. untitled
jonben

Chroniqueur

jonben

Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande. 

jonben a écrit 510 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Commentaire

  1. kollapse says:

    Jamais ecouté, et pourtant c’est pas faute d’avoir vu/entendu parler de cet album. D’après la chro, c’est pourtant susceptible de me plaire. A tenter donc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *