Sundrowned – Glacious

Pas de commentaires      140
Style: blackgaze/post-metalAnnee de sortie: 2022Label: Fysisk Format

Un an après leur premier album (Become Ethereal), les norvégiens Sundrowned font leur retour avec un nouvel EP de trois titres. Si à l’époque j’avais peut-être été un peu sévère avec eux en leur reprochant d’avoir un concept s’essoufflant sur la longueur, réécouter leur premier album a aujourd’hui pris une autre dimension si bien que j’aurais revu ma note à la hausse si je l’avais chroniqué cette année (allez savoir pourquoi). Le blackgaze du groupe n’a aujourd’hui pas changé d’un iota et on le retrouve intact sur ce Glacious.

Et les frissons attendus par le titre de cet EP ne vont pas tarder à arriver via un très beau morceau-titre. On y retrouve là tous les éléments vus auparavant soient cette alliance d’atmosphères inspirées par An Autumn For Crippled Children ou Møl (influence assumée, « Sundrowned » étant un morceau de ces derniers), on s’immerge instantanément dans ces torrents (guitares/synthé mélangés) oniriques où la mélancolie prend vite le dessus (appuyée par l’outro au violoncelle).

« Blood » propose ensuite un mid-tempo plus proche du post metal avec son climat très planant tandis que le vocaliste (placé au même niveau que les autres instruments) envoie toujours ses monosyllabes rauques un peu comme Michael Armine de Rosetta. Enfin « Levitating » ira encore plus loin au niveau des harmonies éthérées comme pour justifier de son titre, une conclusion au contraste délicatesse/désespoir qui fonctionne pour peu qu’on soit réceptif à ce genre d’atmosphère dense mais paradoxalement apaisante.

Si Become Ethereal vous a plu, Glacious devrait avoir le même effet très relaxant. Les mélodies caressant dans le sens du poil produisent une agréable sensation de sérénité malgré les râles qui les accompagnent. Et même si l’hypnose est de courte durée, cet EP donne déjà envie d’en entendre encore plus…

  1. Glacious
  2. Blood
  3. Levitating

beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *