Lunatic Soul – Through Shaded Woods

Pas de commentaires      128
Style: Folk ProgressifAnnee de sortie: 2020Label: Snapper Music / Kscope

Lunatic Soul est la chose de Mariusz Duda, le chanteur de Riverside, mais loin d’être un simple side-project on peut même dire qu’il s’agit pour Mariusz d’un deuxième groupe à temps plein, vu le nombre important de sorties de Lunatic Soul. Through Shaded Woods est ainsi le 6ème album de sa deuxième formation depuis son « apparition » en 2008.

Pour être clair et ne pas faire des tartines inutiles sur le sujet, je n’ai jamais été tellement intéressé par les sorties de Riverside ni Lunatic Soul jusque-là. Parce que je n’ai pas accroché aux différents albums du premier que j’ai pu écouter, considérant (peut-être à tort) cette formation comme un ersatz sans saveur de Porcupine Tree/Steven Wilson. Quant au deuxième, j’avoue ne pas m’être intéressé spécifiquement à son cas, sans doute rebuté par le parallèle ou a minima le lien avec Riverside.

Seulement voilà, une distraite écoute du matériel promo de ce nouvel album a suffi à me scotcher littéralement et à me faire tomber sous le charme des nouvelles compositions du polonais. D’abord, très bon point : cet album est bien construit avec une durée très raisonnable de 39 minutes qui garantit l’absence de longueurs et de passages superflus. Tout est parfaitement à sa place et bien agencé dans ces 6 titres dont la durée varie de 4 minutes à près de 10.

Il semble que cet album marque un changement par rapport aux précédentes œuvres de Duda, avec une approche mêlant progressif et Folk aux influences slaves, le tout avec quelques influences Steven Wilsonniennes mais aussi quelques passages évoquant Dead Can Dance. On passe ainsi de moments qui sonnent assez classiques/familiers dans le registre prog’ à d’autres beaucoup plus atypiques et c’est le mélange des genres qui rend le disque assez passionnant et captivant, à l’image du superbe « Summoning Dance » dont l’ambiance d’abord feutrée change subitement complètement pour se faire beaucoup plus dansante et oblige presque à taper du pied en cadence. Les 6 titres s’enchaînent comme un rêve, on reste captivés de la première note de l’efficace « Navvie » à la dernière note du très beau titre de conclusion « The Fountain ».

Duda sait poser sa très belle voix mais il sait aussi ne jamais trop en faire et laisser les instruments parler seuls (« Summoning Dance » sera à nouveau un très bel exemple) quand ils le doivent. D’ailleurs on notera que l’édition deluxe (très jolie au demeurant) contient 3 titres supplémentaires, pour près de 37 minutes de musique supplémentaires, et que ces 3 titres sont justement intégralement instrumentaux. Le 3ème, « Transition II » ressemble un peu à un enchaînement de rushs, de plans peut-être mis de côté et réunis dans un même morceau de 27 min 45 au cours desquelles les ambiances diverses s’enchaînent et varient. Moins indispensables que les titres de l’album « principal » ces 3 bonus restent pour autant très intéressants et complètent agréablement l’expérience au point qu’on ne saurait trop recommander cette édition deluxe.

Le voyage proposé par le polonais sur ce nouvel album est au final absolument magnifique et ne doit pas être oublié lorsqu’il s’agira d’effectuer le bilan de l’année et de retenir les incontournables d’une année 2020 décidément riche en sensations fortes.

Tracklist :
01. Navvie (4:03)
02. The Passage (8:57)
03. Through Shaded Woods (5:51)
04. Oblivion (5:03)
05. Summoning Dance (9:52)
06. The Fountain (6:04)

Bonus Tracks (second disc):
01. Vyraj (5:32)
02. Hylophobia (3:20)
03. Transition II (27:45)

krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 979 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *