Greber – Fright Without

Pas de commentaires      142
Style: grinding sludge sans guitareAnnee de sortie: 2022Label: Ancient Temple/Nofuneral/Hibernation Release/7 Degrees/Fresh Outbreak

Découverts avec le très bon Cemetery Preston il y a déjà cinq ans, le duo canadien Greber fait son retour en long-format (ils ont entretemps sorti des splits, avec Minors en 2019 puis avec Cell Press, Anthesis et Botfly l’an dernier). Pour l’occasion, Marc Bourgon (basse/chant, ex-Fuck The Facts) et son compère batteur Steve Vargas (The Great Sabatini) se sont payés les services de Kurt Ballou pour un mixage optimal de leur violence sonore.

Fright Without mélange le poids sludge/doom qu’on leur connaissait à des envies de chaos plus développées et des rythmiques blastées rappelant leur amour immodéré pour le grind (« Tree Carving »). Et si l’on aurait pu déplorer une fois de plus l’absence d’une guitare à leur son, le duo ne fait absolument pas ressentir ce manque grâce à une distorsion poussée à son paroxysme (« Rats Of Subversion ») et des grooves simples et efficaces (« Nosebleed »), le minimalisme de la formation étant aussi comblé par quelques effets dissonants vrillant parfois les oreilles (« Aging Debt »).

En résulte une demi-heure oppressante, où l’air vient parfois à manquer tant les deux gaillards parviennent à se jouer des nerfs des auditeurs par leurs assauts pleins de ferraille. Allant du côté d’un Coalesce ou d’un Cult Leader quand l’énergie se joint au poids (« Dark Corners ») ou encore pas loin d’un Primitive Man quand l’écrasement vertébral s’effectue en prenant bien son temps (« Larkinitis », où l’on a même un peu de chant clean), Greber propose aussi des séquences noisy éprouvantes comme sur l’interlude « Bushcord Of Entrails ».

De quoi ressortir un peu rincé à cause de l’atmosphère viciée, opaque et pessimiste qui règne constamment dans ce nouvel album (flirtant parfois avec l’indus), mais il fait encore assez chaud dehors pour apprécier ces sueurs froides !

  1. Form
  2. Aging Debt
  3. Fabricated Purpose
  4. Into Silence
  5. Bushcord Of Entrails
  6. Larkinitis
  7. Dark Corners
  8. Rats Of Subversion
  9. Nosebleed
  10. Tree Carving

beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *