Lost In Kiev – Rupture

Pas de commentaires      170
Style: post-rock Annee de sortie: 2022Label: Pelagic RecordsProducteur: Amaury Sauvé

Sans être forcément le groupe de post-rock le plus exposé de la scène (malgré un nom sonnant actuel à cause du conflit en Ukraine), Lost In Kiev a su en quinze ans d’existence imposer son nom notamment grâce à des tournées en compagnie de groupes divers tels Maserati ou Enslaved. Le groupe parisien revient avec son quatrième long-format (son second chez Pelagic, trois ans après Persona) et nous livre une nouvelle pièce de post-rock au pouvoir cinématique obsédant.

Car comme Persona, Rupture parvient à nouveau à mixer instrumentaux alternant introspection minimaliste et puissants crescendos souvent liés entre eux par des arrangements électroniques. Ainsi l’ouverture « We Are » nous cale plutôt paisiblement dans ce paysage sonore plein de subtilités (tant au niveau du jeu de guitare que des synthés) dans lequel on flotte plus ou moins haut grâce à ses multiples variations. Lost In Kiev utilise sa propre formule de post-rock, allant d’arpèges délicats (soutenus par les synthés) jusqu’à créer une agréable transe via des montées en puissance ultra captivantes qui nous mènent vers des explosions où la rythmique s’alourdit et la guitare laisse entendre sa distorsion (« Solastalgia »).

Une telle description semble convenir à la plupart des groupes du style mais le groupe parisien parvient à tirer son épingle du jeu, d’abord par un indéniable talent d’écriture où mélancolie et dynamiques multiples se succèdent naturellement. Puis il y a la participation d’une voix sur « Prison Of Mind », celle de Loïc Rossetti (The Ocean) qui, entre séquences mélodieuses et plus énervées, vient apporter une dimension de « single » à ce morceau (qui ne plaira peut-être pas à tout le monde). On notera aussi une autre utilisation de la voix sur « Dichotomy », digitalisée telle un robot chantant des paroles imperceptibles derrière ces rythmiques (é)mouvantes.

Composé comme un « point de rupture entre la civilisation moderne et la vie naturelle », Rupture parvient à nous transporter de A à Z grâce à ses nombreuses mélodies et son ambiance générale particulièrement envoûtante. Et si pourtant, il n’y a rien de révolutionnaire dans le post-rock de Lost In Kiev, sa finesse de composition et sa superbe qualité sonore (due à l’excellent Amaury Sauvé) en font clairement l’une des sorties majeures du genre en 2022.

  1. We Are
  2. Prison Of Mind
  3. Squaring The Circle
  4. Another End Is Possible
  5. But You Don’t Care
  6. Solastalgia
  7. Digital Flesh
  8. Dichotomy
  9. Rupture
beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *